Programme d’entraînement cérébral du Dr Kawashima pour Nintendo Switch

En résumé

  • Sorties :
  • 3 Janvier 2020
  • Non renseignée
  • 27 Decembre 2019

L'avis de Adrien Roche | Revaldri

Le Programme d’Entraînement Cérébral du Docteur Kawashima reprend les formules efficaces qui ont fait le succès de la série jusqu’ici. Mêlant calculs mentaux, exercices de logique, sudokus et bien d’autres, tout ce qui a pu nous séduire dans les versions précédentes de ce jeu est de retour. Son prix en fait également un jeu attirant, et force est de constater qu’il est agréable de payer la moitié d’un jeu classique pour intégrer cette expérience à notre routine quotidienne. L’ajout de certains gadgets est agréable, mais pas particulièrement innovant pour autant. Pour une édition sur une console aussi prisée que la Nintendo Switch, nous aurions pu attendre d’autres nouveautés. Cependant, l’absence d’infrarouge sur Switch Lite et la reconnaissance non-optimale des chiffres et des lettres nous forcent à prévenir les joueurs : le début de l’expérience peut s’avérer très frustrant. La patience et l’expérience aident à s’adapter, mais ne suffisent pas à effacer la consternation créée par le résultat de notre test cérébral, entachée par un système dysfonctionnant.

Les plus

  • Un prix séduisant
  • Des exercices variés
  • Parfait pour les sessions courtes
  • Le suivi de ses performances

Les moins

  •  Peu de nouveautés
  •  Certains exercices indisponibles sur Nintendo Switch Lite
  •  Problèmes de reconnaissance de l’écriture
  •  Nécessite beaucoup de temps pour débloquer chaque épreuve
  •  Absence d’un mode « Expert »
  • Nintendo-Difference

    par Adrien Roche | Revaldri

    le 12 février 2020 23:00

Cela fait presque quinze ans qu’il nous humilie avec des exercices d’une simplicité déconcertante. Après son succès planétaire sur DS et 3DS, le Docteur Kawashima revient sur Nintendo Switch pour nous « apprendre à utiliser notre cerveau ». Un apprentissage aux airs de déconvenue lorsque la console se permet de nous indiquer que notre cervelle est âgée de 80 ans.

La licence revient avec les mêmes exercices qui ont si bien fonctionné lors des précédents opus. Sudoku, tests de vocabulaire, calcul mental et de nombreuses autres épreuves permettent à la console de calculer notre âge cérébral, allant de 20 ans (la meilleure note) à 80 ans (la moins bonne). L’objectif du joueur est donc de s’entraîner chaque jour afin de diminuer son âge cérébral jusqu’à tomber sur son âge réel. Le neurologue japonais de renommée Ryuta Kawashima aura, il est vrai, le don de nous irriter à travers l’écran. Cependant, le joueur se prend rapidement à cette routine « café-sudoku » de quelques dizaines de minutes, et peut également occuper ses soirées d’un dérivé de Tetris, « Bactéricide », relaxant. Adapté aux sessions de jeu très courtes, les exercices proposés par le docteur nous accompagnent quotidiennement dans notre quête de jeunesse cérébrale. Permettant d’apprendre à exploiter certaines capacités endormies de notre cerveau, il est très agréable de voir nos performances s’améliorer au fil des jours… à condition que le jeu comprenne ce que nous écrivons.

Un fort potentiel gâché par plusieurs problèmes techniques

Le programme d’entraînement cérébral du docteur Kawashima est, au premier abord, très séduisant. Il propose en effet plusieurs jeux prenants et divertissants, ne demandant pas beaucoup de temps. S’évader dans les chiffres et les lettres pour échapper à la pression de la journée est une activité qu’on intègre facilement dans son quotidien. De plus, il nous permet de redécouvrir notre console, dont le potentiel est ici entièrement exploité. Jouer avec un stylet en tenant sa Nintendo Switch à la verticale, utiliser l’infrarouge et le tactile pour l’intégralité des jeux… C’est une expérience différente et attrayante que nous propose le docteur Kawashima dans cette nouvelle édition d’un jeu qui continue de nous stimuler le cerveau.

Pourtant, l’expérience est rapidement entachée par différents problèmes techniques. Entre la mauvaise reconnaissance des chiffres et des lettres, ainsi que la nécessité d’avoir une caméra infrarouge pour effectuer certaines épreuves, le joueur se retrouve rapidement limité. Le chiffre 5 est au centre des problèmes : le jeu y reconnaît parfois un 9 ou un 6, ce qui ruine forcément la partie de sudoku du joueur, ou son score à l’épreuve de calcul mental. Un phénomène frustrant dans un jeu où la rapidité et l’adresse sont la clé du succès. Les lettres M, N, P, C et biens d’autres ne sont pas facilement reconnues, et il faut rapidement parvenir à s’adapter à la lecture calligraphique du jeu.

L’autre problème ne concerne que les utilisateurs de Nintendo Switch Lite. En effet, plusieurs mini-jeux – forts agréables – utilisent l’infrarouge, et il est frustrant d’acheter un jeu sans pouvoir jouer à Pierre-Feuille-Ciseaux avec le docteur Kawashima. Une fonction qui limite très rapidement le joueur : sans ces mini-jeux, celui-ci est coincé dans les épreuves plus « classiques » qui mettent plusieurs jours – voire semaines pour les moins assidus – à se débloquer.

En revanche, pour les utilisateurs de Nintendo Switch, l’infrarouge fonctionne parfaitement, parfois si bien que nous n’arrivons pas à suivre le rythme.

Une expérience tout de même plaisante

Malgré ces différentes défaillances techniques qui peuvent nous ralentir et limiter notre plaisir, Le programme d’entraînement cérébral du docteur Kawashima reste un jeu très appréciable. Adapté aux sessions de jeu courtes et quotidiennes, il change des autres jeux que nous pourrions avoir sur notre console. Apprendre en s’amusant semble être un slogan tout fait pour tenter d’attirer le public, mais il est vrai que le docteur Kawashima parvient parfaitement à stimuler notre cerveau, nous en apprenant un peu plus sur nos capacités cérébrales régulièrement et entre chaque exercice.

Les nouveaux gadgets tels que l’utilisation des Joy-Con et la possibilité de jouer en versus apportent un contenu inédit, et même si nous en faisons rapidement le tour, il est appréciable de se prendre à redécouvrir une licence déjà fortement exploitée par Nintendo.

Le joueur est également tenu en haleine par diverses fonctionnalités, l’amenant à jouer quotidiennement. Entre les tampons à valider, les courbes de progression et le défi d’obtenir notre véritable âge en progressant chaque jour, il est difficile d’échapper au lancement quotidien du jeu, qui apporte une dose d’évasion et de déconnexion du monde pendant quelques minutes très agréables.

LES COMMENTAIRES
Les commentaires sont désactivés.
Les prochaines sorties

13

MAI.

Death Crown

Nintendo Switch - Stratégie - BadLand Publishing - CO5MONAUT et Stas Pisarev

14

MAI.

Subnautica

Nintendo Switch - Aventure - Unknown Worlds Entertainment

18

MAI.

Arcaea

Nintendo Switch - Musique - lowiro

18

MAI.

SnowRunner

Nintendo Switch - Course Aventure - Focus Home Interactive - Saber Interactive