Super Mario Advance 4 : Super Mario Bros. 3

En résumé

  • Sorties :
  • 17 Octobre 2003
  • 21 Octobre 2003
  • 11 Juillet 2003

L'avis de Pierre

Super Mario Advance 4, malgré son aspect graphique dépassé, reste un excellent jeu qui permettra aux plus jeunes de découvrir un des meilleurs épisodes de la série. Ceux qui l’ont déjà fini peuvent s’en passer, sauf s’ils souhaitent y jouer à n’importe quel moment et n’importe où !

Les plus

  • - un des meilleurs Mario
  • - durée de vie
  • - gameplay

Les moins

  • techniquement dépassé
  • encore une réédition
  • toujours le même mode multi
  • Nintendo-Difference

    par Pierre

    le 30 avril 2006 22:00

Ouais, encore une réédition… Ca fait mal hein ? Heureusement, on
est presque arrivé au bout ! Super Mario Bros. 3 est sans doute un des
derniers Mario à être réédité sur GBA. Dans sa politique de recyclage,
Nintendo fait très fort, et nous propose cette fois-ci le dernier
épisode NES à ne pas avoir été réadapté. Considéré par beaucoup comme
un des meilleurs Mario, à placer aux côtés de Super Mario World et
Super Mario 64, Super Mario Bros. 3 était à l’époque une petite
merveille d’originalité. Aujourd’hui, est-ce que le jeu comporte le
moindre intérêt alors que la concurrence s’en est maintes fois inspirée
? Sans doute…

Un Mario révolutionnaire.

Véritable
bombe à sa sortie en 1990, considéré comme le meilleur jeu NES, Super
Mario Bros. 3 est un jeu mythique adulé par tous les fans du petit
plombier moustachu. A l’époque, il apportait énormément de nouveautés
qui ont servi de base à beaucoup d’autres jeux, Super Mario World en
tête.
Principale nouveauté, l’apparition d’un aspect un peu ‘aventure’ au
jeu, alors qu’auparavant les niveaux s’enchaînaient sans aucune
transition. Ici pour la première fois on voit apparaître la carte du
monde, qui permet au joueur de passer d’un niveau à l’autre, mais aussi
de choisir entre plusieurs chemins différents ainsi que de découvrir de
nombreux mini jeux très sympathiques (comme par exemple le jeu des
paires) qui permettent au joueur de gagner de nombreux power-ups qui
pourront être utilisés sur la carte avant de rentrer dans un niveau.
Ainsi, beaucoup d’items sont disponibles. Il y a les ‘classiques’ tout
d’abord : champignon, étoile, fleur. Ensuite, les petits nouveaux : la
plume qui permet à Mario de s’envoler un court instant (remplacée par
la cape dans SMW), le nuage qui permet de sauter un niveau, l’aile qui
permet à Mario de voler constamment durant tout un niveau, le marteau
que l’on reçoit après avoir battu justement les frères Marteau sur la
carte et qui permet de faire exploser des rochers qui bloquent le
passage sur la carte. On trouve également différents costumes plutôt
amusants : celui de la grenouille qui offre à Mario la possibilité de
nager comme cet animal, ainsi que le costume de Tanooki grâce auquel
Mario peut se transformer en pierre et ainsi éviter de se faire avoir
par les ennemis. Il pourra aussi voler avec cet habit.
Autre objet très intéressant : la flûte. Celle-ci permet d’accéder
directement à de nouveaux mondes. Ainsi, vous pourrez dès le premier
monde atteindre le quatrième, à condition que vous trouviez les deux
flûtes cachées. Maintenant, ceci peut se révéler très pratique mais pas
forcément judicieux car moins on parcourt de niveaux moins on récolte
d’items, ce qui vous désavantagera pour le huitième et dernier monde,
qui est très ardu.

Voilà donc pour les items… qui sont l’élément le plus important du
jeu ! Au niveau des mondes traversés, la diversité est au rendez-vous,
et c’est une bonne chose. On retrouve ainsi les mondes habituels que
tout fan connaît et qui ont donc été instaurés grâce à ce Super Mario
Bros. 3 : le premier monde où vit Mario, le monde du désert, le monde
de l’eau, le monde du feu, le monde des géants, le monde des nuages,
etc. Bref, des éléments que l’on a retrouvés depuis dans Super Mario
World et Super Mario 64.
A noter la possibilité de jouer à deux en mode aventure, à tour de rôle comme dans le premier Super Mario Bros.

Le scénario est quant à lui très ‘Marioesque’ : Peach s’est encore une
fois faite enlevée par Bowser, qui a envoyé ses sept enfants pour
contrecarrer Mario et Luigi dans leur quête. Ce scénario, vous l’aurez
remarqué, sera repris tel quel pour Super Mario World sur SNES.

Enfin, cette réédition propose encore et toujours le mode multi joueurs
laissé tel quel depuis le premier épisode de Super Mario Advance. Bref
ça commence à sentir sérieusement le réchauffé tout cela… Mais tenez
bon, on est presque rendu au bout, peut-être que Nintendo va se décider
à nous sortir un jeu de plates-formes mythique et inédit après ça ! En
tout cas, on l’espère tous. Croisons les doigts…

A noter tout de même l’apparition de quelques nouveautés. Tout d’abord,
le début du jeu est gratifié d’une petite intro sans prétention. Cela
tient plus du gadget qu’autre chose. Une sauvegarde a aussi été ajoutée
par rapport à la version originale NES, ainsi qu’un mode auquel j’avoue
n’avoir rien compris, japonais oblige. Attendons la version américaine
pour se faire une idée sur ce mode étonnant qui met en scène le célèbre
« nuage-pêcheur », cher aux fans de Mario Kart.#row_end

Aspect technique inchangé !

En
effet, Nintendo s’est encore une fois contenté de nous re-pondre un jeu
strictement similaire à sa version SNES sortie il y a plus de dix ans
au sein de la compilation judicieusement intitulée Super Mario All
Stars. Alors, les habitués seront contents de retrouver les fameux
sprites qui ont bercé leur enfance, mais on ne peut qu’être déçu par le
manque de finition dont Nintendo fait part avec ses nombreuses
rééditions.
Certes, les graphismes sont sympathiques à l’œil, colorés et plutôt
attrayants dans leur ensemble mais il manque un petit quelque chose qui
pourrait propulser cette réédition au rang de chef d’œuvre, en
exploitant un tant soit peu les capacités incroyables du GBA, qui reste
à mon goût très sous-exploitée à l’heure actuelle par les studios
internes de Nintendo (à quelques exceptions près).

Ainsi, les décors des châteaux notamment sont horriblement vides et ont
un certain manque de finition et de détails. Les niveaux sont dans
l’ensemble assez réussis pour des graphismes datant d’une décennie, à
quelques exceptions près. Les personnages sont très classiques
également et les détails sont corrects. Mention spéciale au monde des
géants, qui proposent des persos énormes et très funs.

L’animation est quant à elle très correcte également, il n’y a pas
vraiment grand-chose à redire de ce côté-là. On aurait aimé un peu plus
de mimiques de la part des protagonistes mais bon c’est trop demander
nous rétorquerait Nintendo, qui semble se reposer sur ses lauriers en
ce qui concerne le GBA. Dommage ! Du nerf bon sang, réveillez-vous !
(Heureusement que Mario & Luigi est un jeu inédit…)

L’ambiance sonore est pratiquement inchangée également, à part bien sûr
l’ajout de voix digitalisées qui reste les mêmes depuis Super Mario
Advance. Les « yahoo » et « mama mia » ça va bien un temps mais quand
on se tape les mêmes depuis quatre jeux, on se pose des questions…

Gameplay & durée de vie : 2 bons points !

Super
Mario Advance 4 : Super Mario Bros. 3 est long, très long… L’aventure
principale est très classique dans sa durée mais surtout est vraiment
ardue pour ceux qui n’y ont jamais goûté. Certains niveaux sont
réellement difficiles et demanderont plus d’un essai avant d’être
passés. De plus, la sauvegarde ne se fait pas après chaque niveau donc
vous serez sans doute obligés de refaire plusieurs fois des niveaux
réussis, ce qui n’est pas plus mal car cela rajoute au challenge. Les
huit mondes sont globalement de difficulté très progressive cependant :
on passe du très facile pour le premier monde au très ardu pour le
dernier.
De plus, il vous faudra un certain temps pour finir le jeu à 100%, avec
ses nombreuses bifurcations, ses secrets vraiment très secrets et ses
nombreux bonus. Un vrai bon point pour ce jeu qui graphiquement paraît
un peu vieillot. Et ce n’est pas tout…

Le gameplay n’est quant à lui pas en reste, comme d’habitude chez
Nintendo. Il reste pratiquement similaire au maniement original à part
quelques modifications au niveau des boutons L et R qui servent ici sur
la carte. Les mouvements du perso restent par contre totalement
inchangés, et c’est tant mieux car c’est ce qui a fait notamment le
succès de ce jeu à son époque. Comme d’habitude avec Sensei Miyamoto,
on a affaire à une maniabilité quasi-parfaite et réellement adaptée à
ce type de jeu. Bref, rien à redire, c’est excellent.

Conclusion

Super
Mario Advance 4, énième réédition, est un bon jeu. Impossible de le
classer dans les jeux bâclés car même si les graphismes sont vieillots,
le challenge est absolument délicieux et tout joueur prendra son pied
en sillonnant les huit mondes que nous offre ce troisième opus des
frères Mario. A conseiller principalement à ceux qui ne l’ont jamais
fini et qui souhaitent enfin s’y attaquer. Super Mario Bros. 3 reste,
il faut bien le dire, un des meilleurs Mario sortis à ce jour.

LES COMMENTAIRES
Les commentaires sont désactivés.
Les prochaines sorties

20

OCT.

Corpse Party

Nintendo Switch - Aventure - Marvelous Europe - Team GrisGris

26

OCT.

Shadow Corridor

Nintendo Switch - Aventure Survival-Horror - NIS America - Regista KazukiShiroma

28

OCT.

Okinawa Rush

Nintendo Switch - Beat them all Plate-formes Aventure - No Gravity Games - Sokaikan