Super Puzzle Fighter II Turbo

En résumé

  • Sorties :
  • 28 Mars 2003
  • 31 Mars 2003
  • Annulé

L'avis de Pierre

Super Puzzle Fighter II Turbo, bien qu’étant une réédition, est un très bon soft pour notre GBA préférée ! Il faut partie des meilleurs du genre avec quelques autres titres. Fan de ce genre ou non, chacun devrait s’y essayer au moins une fois dans sa vie !

Les plus

  • - le mix des deux styles
  • - le fun
  • - le mode multi

Les moins

  • durée de vie en solo
  • Nintendo-Difference

    par Pierre

    le 30 avril 2006 22:00

Capcom, spécialiste des noms à rallonge, nous
propose une réédition d’un jeu Playstation, passé quelque peu inaperçu
par le grand public en son temps. Issu de la série mythique des Street,
Puzzle Fighter propose un gameplay inédit. Surprenant au premier abord,
on se rend compte bien vite que ce soft est un réel bol d’air frais
pour le genre ! Test complet, maintenant.

Inspiré des ancètres.

Puzzle Fighter s’inspire de 4 jeux ultra-connus dans le monde vidéo-ludique : Tetris, Columns, Street Fighter et Darkstalkers. Vous l’aurez deviné, les deux premiers sont en rapport avec le fond du jeu et les deux autres avec la forme. Explications.
En effet, au niveau du gameplay nous sommes bel et bien devant un
puzzle-game très classique mais toujours terriblement fun. Vous faites
donc face à votre adversaire, et des blocs de couleurs tombent chacun
de votre côté. Vous devez donc les empiler selon leur couleur afin de
‘fabriquer’ les plus gros blocs possibles. Ensuite pour les faire
disparaître vous êtes obligés d’attendre de recevoir une « pierre
percutante » de la même couleur qui une fois rentrée en contact avec
votre bloc le fera disparaître. On peut ensuite faire des ‘combo’ et
c’est là que l’on rejoint quelque peu le jeu de combats. En effet, on
peut faire des enchaînements de disparitions à l’infini, et cela permet
à votre personnage de déclencher ses coups spéciaux favoris sur
l’adversaire, et on retrouve avec plaisir les mêmes coups que dans les
jeux de combat. En cognant votre ennemi, cela fera apparaître série de
blocs de grandeur proportionnelle à la puissance du coup sur l’écran de
l’adversaire, gênant considérablement sa progression.
Vous gagnez le ‘combat’ uniquement si l’écran adverse est rempli, comme
dans Tetris ! Le jeu fourmille également de possibilités inédites que
je vous laisserais découvrir.
Le gameplay de base est donc assez simple mais c’est amusant de
découvrir quelques trucs un peu plus recherchés et surtout de voir son
personnage favori exécuter ses meilleurs coups. D’autant plus que les
mimiques accompagnant les coups sont très amusantes !

Les modes de jeux disponibles sont par contre assez peu nombreux ce qui
est un peu dommage. On retrouve les classiques modes arcade et versus,
passage obligé de tout jeu de ce style. En contrepartie, on trouve un
mode tout à fait original et surtout très difficile, le Street Puzzle
mode. Dans ce dernier, vous devrez effectuer plusieurs petites épreuves
afin de débloquer les bonus du jeu : débloquer Akuma, avoir de nouveaux
costumes pour Sakura etc. Cela rallonge quelque peu la durée de vie
donc on ne crache pas dessus, même si c’est un peu léger. De toute
façon, il vous faudra un certain temps avant d’y arriver.
Dans le mode arcade, on vous propose un challenge on ne peut plus
classique, avec trois modes de difficultés. Les deux premiers sont
assez aisés mais le troisième (hard) se révélera beaucoup plus ardu.

Les personnages disponibles sont donc issus de deux séries à succès de Capcom : Street Fighter et Darkstalkers. On retrouve donc Chun-Li, Ryu, Ken, Sakura, Morrigan, Felicia, Asien-Ko et Donovan. Ironie du sort
, la présence de Dan en instructeur (et en bouffon), lui qui est plutôt
mal placé pour donner des conseils car il est souvent considéré comme
le personnage le plus faible de la série Street !
Les persos sont tous représentés en version SD toute mignonne pour
accentuer le côté mignon de la chose. Finis les gros beaux gosses
musclés, place aux grosses têtes et aux mimiques débiles ! On ne va pas
s’en plaindre, un peu de renouveau ça ne fait jamais de mal.

De plus, bien que le jeu soit une réédition d’un jeu Playstation, on
n’a vraiment pas l’impression d’être lésé car peu de gens connaissaient
l’existence de ce jeu plutôt passé inaperçu lors de sa sortie (je ne
sais même pas s’il avait réussi à atteindre la France). De plus, tout
comme Rayman, c’est quelque part gratifiant de voir arriver un ‘vrai’
jeu 32-Bits sur GBA, même si bien sûr il ne bénéficie pas de graphismes
extraordinaires (cf plus bas).
Somme toute, le jeu est original et propose un concept intéressant,
mélangeant deux genres réputés incompatibles : réflexion et baston…

#row_end

Comme c’est trognon !

Graphiquement, le jeu est tout à fait réussi. Bien
que l’écran de jeu en lui-même avec les blocs de couleurs soit un peu
désert et très simpliste, le milieu avec les personnages est très
sympa. On y voit donc les deux adversaires en SD en face l’un de
l’autre, attendant de déclencher ses coups grâce à la disparition de
blocs. Ainsi les différents persos sont très bien réalisés avec
beaucoup de détails propres que les puristes s’amuseront à dénicher. De
plus l’animation est très réussie comme dans tout jeu de « baston » qui
se respecte. Les coups s’enchaînent avec bonheur et les mimiques des
personnages sont très amusantes, et comme elles changent à chaque perso
c’est toujours sympa d’en découvrir de nouvelles ! A noter quelques
petites scènes sympa entre les combats, où l’on voit par exemple Dan se
faire allumer la gueule à coup de Hadoken (héhéhéhé :-D)

Le son n’est pas en reste. On entend avec bonheur quelques voix
digitalisés issues de la version Playstation qui ont été très bien
restituées… Enfin avec l’accent japonais on a parfois du mal à
distinguer que certains parlent en anglais ahahah ! ‘Soupel Puzzelou
Faïtelou Toulbo’, c’est trop fendard…sacrés japonais !
Les musiques sont elles aussi très réussies. Ce sont en fait de
nouvelles versions de celles présentes dans Street ou Darkstalkers. Il
faut avouer que ces remix sont mille fois mieux que les ziks originales
! Et c’est tant mieux, car elles ne sont pas énervantes et sont
vraiment bien réalisées. Elles collent parfaitement à l’ambiance qui
plus est, donc c’est du tout bon. Bravo !

La maniabilité est elle aussi un sans-faute, comme
on pouvait s’en douter. En effet, rien de bien compliqué, un seul
bouton sert (A) pour tourner les blocs. Même un enfant aurait pu
programmer ça ! Enfin, cela a beau être simple, c’est efficace, et
c’est le principal. C’est une affaire qui roule.

Au niveau de la durée de vie cela se gâte un peu. En effet, le jeu en
solo s’avèrera très vite lassant si vous n’êtes pas fan de ce genre de
jeu (pas comme moi en gros !) car les modes de jeu présent sont assez
maigres. Néanmoins, le mode Street Puzzle est très dur donc il vous
tiendra pendant un certain temps ! A noter que la durée de vie
s’allonge énormément grâce au mode deux joueurs, toujours excellent,
d’une durée de vie quasi illimitée. Moyen donc.

Conclusion

Super Puzzle Fighter II fait partie des meilleurs puzzle-game de la console avec Mr Driller Ace et Egg Mania
(t’as vu je pense à toi Thomas). Alliant la réflexion à la baston, le
gameplay est tout à fait original et plaira à tous les fans de ces deux
genres (à moi donc). Néanmoins ce soft est une bonne occasion de se
lancer dans le genre pour ceux qui ont peur des puzzle-games !
Lancez-vous, conseil d’ami 😉 !

LES COMMENTAIRES
Les commentaires sont désactivés.
Les prochaines sorties

20

OCT.

Corpse Party

Nintendo Switch - Aventure - Marvelous Europe - Team GrisGris

26

OCT.

Shadow Corridor

Nintendo Switch - Aventure Survival-Horror - NIS America - Regista KazukiShiroma

28

OCT.

Okinawa Rush

Nintendo Switch - Beat them all Plate-formes Aventure - No Gravity Games - Sokaikan