Test Nintendo Switch de Miitopia

En résumé

  • Sorties :
  • 21 Mai 2021
  • 21 Mai 2021
  • 21 Mai 2021

L'avis de Skyward

Miitopia est un RPG clairement destiné à un public jeune et non-initié aux jeux de rôle, ou bien à des joueurs amateurs de customisation qui rêvent de voir leurs créations interagir dans un univers mignon et loufoque. Les autres risquent de s’ennuyer ferme et d’interrompre assez rapidement l’aventure, car le gameplay des combats est on ne peut plus sommaire et l’histoire, bien qu’adorable, ne présente aucun enjeu véritable. Dès lors, on ne comprend pas tout à fait l’intérêt de la résurrection de ce jeu, les ajouts n’étant que mineurs et l’époque de gloire des Mii révolue depuis un petit moment. Il existe donc certainement des manières bien plus avisées de dépenser 49,99 € sur l’eShop.

Les plus

  • Le côté très accessible
  • La customisation très poussée
  • L’humour bon enfant

Les moins

  • Un gameplay trop simpliste pour des joueurs plus aguerris
  • Un portage minimaliste
  • Un jeu qui devient très vite redondant
  • Nintendo-Difference

    par Skyward

    le 17 août 2021 7:05

Les Mii sont un vestige iconique des années 2000. La Wii a eu un succès monstrueux, réussissant à attirer un public casual comme jamais auparavant. N’importe quel hurluberlu, ainsi que sa grand-mère, semblait en posséder une. La machine étant vendue avec une version gratuite de Wii Sports, beaucoup de gens rentabilisaient leur nouvel achat en passant des heures à jouer au golf ou au bowling en mode motion gaming. Customiser son Mii était par conséquent une étape indispensable qui restera gravée dans la mémoire de nombreuses familles. Nintendo s’est alors saisi de ces petits personnages, iconiques et customisables, et les a insérés dans de nombreux jeux, au point de concevoir, en 2013 sur 3DS, le Graal ultime : un RPG basé sur leur univers et nommé Miitopia. À cette époque, bon nombre d’années s’étaient toutefois écoulées depuis l’apogée de la Wii. Bien qu’étant des personnages ancrés dans l’imaginaire collectif, les Mii étaient devenus un petit peu désuets et n’intéressaient plus forcément grand monde, tels des Minions périmés. Pourquoi donc décider de les ressusciter une fois de plus en 2021 avec une version Switch de Miitopia ? Est-ce juste une suite logique à la folie des remakes Nintendo ? Ou bien l’expérience a-t-elle une nouvelle saveur pertinente après plusieurs années ? C’est ce que nous allons essayer de voir.


Vol de face

Miitopia est un jeu bon enfant et clairement accessible à tout public, à l’image des petits personnages qui sont au cœur de l’aventure. L’histoire est donc évidemment loin d’être aussi sombre et complexe que celle d’un Bloodborne ou d’un The Witcher 3. Le héros, 100 % customisable avec les options traditionnelles des Mii, se rend dans le charmant village d’Udébu où il est confronté à une scène d’horreur. En effet, l’Avatar du Mal – également customisable, si besoin avec la bouille d’une personne que vous ne supportez pas – surgit et dérobe la seule chose qui a de la valeur dans ce pays merveilleux : les visages des villageois. Les bouilles dérobées sont ensuite dispersées dans la région environnante et attribuées à des monstres qui en tirent une nouvelle puissance.

Le joueur est donc sommé de récupérer les visages des autochtones innocents et de vaincre l’Avatar du Mal. Pour cela, il est assisté par une voix divine qui lui confère des pouvoirs et lui donne des instructions pour mener à bien l’aventure. On peut préciser que le ton du jeu est très mignon et naïf, avec un humour omniprésent et jamais offensant. Les Mii papotent entre eux en permanence et leurs dialogues peuvent être réellement sympathiques. Toutefois, un adulte qui ne serait pas un fan hardcore des Mii (si cela existe) aura souvent envie de les passer, ce qui est heureusement possible avec une fonction fast forward utilisable à tout moment.

Douceur et gentillesse

Esthétiquement, le jeu est simple et efficace, avec des designs ronds et colorés qui collent bien à l’univers des Mii. Cependant, cette simplicité est parfois excessive, les designs des monstres étant notamment beaucoup trop basiques et se répétant à foison. La version Switch a tout même heureusement eu le droit à un petit lifting et propose désormais des textures beaucoup plus nettes. Musicalement, on a exactement ce qu’on attend : à savoir des mélodies guillerettes et amusantes, qui auraient bien collé au menu de la Wii. Même les thèmes plus menaçants sont au final assez gentillets et n’ont pas pour but d’effrayer de potentiels jeunes joueurs.

 

Customisation à gogo

La force de Miitopia est, bien entendu, l’immense étendue des possibilités de customisation qui s’offrent au joueur. Que l’on soit fan ou non de l’esthétique Mii, on peut affirmer sans trop se tromper que très peu de RPG offrent une telle souplesse. Chaque personnage du jeu, du roi au simple manant, peut être customisé et prendre le visage des proches du joueur, ou même de célébrités. Pour les plus fainéants, des options par défaut sont toujours proposées. La version Switch a permis d’intégrer un nouveau menu de personnalisation intégrant des options quasi-infinies et très détaillées concernant le maquillage et la coiffure des Mii, ce qui fera plaisir aux plus créatifs.

RPG pour débuter

Concernant le gameplay du jeu, on peut parler d’un RPG pour débutants. Au démarrage, le héros doit choisir sa classe, qui peut aller du très classique guerrier au plus excentrique chanteur ou cuisinier. La classe définit le type d’attaque qu’il est possible d’utiliser, ainsi que les caractéristiques du personnage (vitesse, force, défense, etc.). Le héros démarre seul, mais il est très vite rejoint par un groupe de trois compagnons dont il est possible de customiser le visage, et dont on peut sélectionner la classe. Dans la version Switch, une des nouveautés est l’addition d’un cheval qui rejoint assez vite l’équipe et qui peut aider au combat, ainsi qu’interagir avec les Mii. Le groupe parcourt ensuite les différents niveaux de la carte de manière automatique. Il peut à l’occasion choisir entre deux destinations, ce qui permettra de découvrir des trésors cachés ou des pièges. Le but de chaque secteur parcouru est d’atteindre une auberge ou de vaincre un boss possédant un visage « clé » du jeu. Les rencontres avec les ennemis se font de manière aléatoire et déclenchent un combat au tour par tour.

Combat aléatoire

Au cours de ces affrontements, le joueur ne dirige que le héros qu’il a conçu au début de son aventure, ce qui est assez limité ; tous les autres personnages se battant de manière automatique. Autant dire qu’il est souvent possible d’activer simplement le mode auto et de regarder le combat se dérouler. C’est divertissant, certainement encore plus pour les plus jeunes, mais ce n’est pas vraiment stimulant pour ceux qui en attendent un peu plus d’un RPG, même si celui-ci est basé sur les Mii. Le joueur peut cependant intervenir d’une autre façon. À tout moment, il peut utiliser des salières miraculeuses qui permettent de rendre des PVs, des PMs ou de ressusciter un héros tombé au combat.

Auberge Miispagnole

Enfin, Miitopia possède également une dimension « gestion d’équipe ». À chaque fin de niveau, les héros rejoignent une auberge où ils peuvent tisser des liens en faisant des sorties (nouveauté Switch), en partageant une chambre, ou en jouant à des jeux qui leur permettent de remporter des bonus. Il est possible d’acheter des vivres pour soigner les Mii en combat, ainsi que de nouveaux équipements grâce aux sous récoltés au cours de l’aventure. Et c’est finalement un aspect plus stimulant que les combats eux-mêmes. Les héros débloquent en outre de nouvelles compétences et peuvent améliorer leurs statistiques dans les auberges, ce qui a une incidence directe sur l’efficacité au combat. Or, comme on ne peut pas vraiment intervenir lors de la baston, autant avoir une équipe à son top d’un point de vue performance.

LES COMMENTAIRES
Les prochaines sorties

23

SEP.

Diablo II : Resurrected

Nintendo Switch - Action Aventure RPG - Blizzard Entertainment - Vicarious Visions

28

SEP.

G-Darius HD

Nintendo Switch - Action Shoot them up - Taito - Taito M2

29

SEP.

Centipede : Recharged

Nintendo Switch - Shoot them up Action - Atari - SneakyBox Adamvision Studios