Test Nintendo Switch de Triangle Strategy

En résumé

  • Sorties :
  • 4 Mars 2022
  • 4 Mars 2022
  • 4 Mars 2022

L'avis de Skyward

Dans l’ensemble, Triangle Strategy est une petite merveille, avec une histoire très poussée, un gameplay composite mêlant RPG stratégique, visual novel, choix, enquêtes et exploration. Le panel de personnages est immense, les embranchements narratifs très nombreux, ce qui permet une aventure différente à chaque fois que l’on rejoue. Les visuels, la musique sont très agréables et travaillés. Des jeux comme ça, il n’en sort pas tous les deux mois. On reprochera juste l’impossibilité d’avoir une visibilité sur les convictions au cours de la première partie, ce qui est frustrant, surtout pour les joueurs qui n’auront pas nécessairement la volonté de faire plusieurs parties.

Les plus

  • La narration poussée
  • Les personnages nombreux et attachants
  • La musique épique et les visuels chatoyants
  • La diversité du gameplay
  • Les nombreux niveaux de difficulté disponible
  • La richesse des combats
  • Le New Game +

Les moins

  • Le manque de visibilité sur de nombreux paramètres en première partie
  • La durée de vie pas si longue que ça pour une seule partie
  • Le nombre de fins un peu limité par rapport à tous les choix que l’on fait dans l’aventure
  • Nintendo-Difference

    par Skyward

    le 10 avril 2022 13:44

Team Asano, qui a gâté les joueurs avec des perles d’inspiration rétro dont Octopath Traveler et Bravely (Default, Second, Default II…), est de retour avec Triangle Strategy. Cette fois-ci, elle propose aux joueurs un RPG stratégique où les choix et les convictions semblent avoir une importance primordiale. Trois contrées, trois philosophies, un triptyque qui attire d’emblée l’attention. Mais Triangle Strategy tient-il la route en comparaison d’autres sagas mythiques du genre RPG stratégique comme Fire Emblem ? Les débutants ont ils une chance d’apprécier cette expérience sans avoir joué à ce type de RPG auparavant ? Les amateurs du genre vont-ils pouvoir laisser une place à ce petit nouveau dans leur ludothèque ?


Continent triangulaire

Norzélia est un continent divisé en trois territoires principaux. Glenbrook est un royaume ensoleillé aux terres abondantes, Aesfrost un duché niché dans les montagnes et maître du fer, Hyzante une contrée désertique possédant le monopole du sel. Trois contrées et trois philosophies apparemment irréconciliables : Aesfrost prône la liberté et la loi du plus fort, Hyzante la soumission à la déesse du sel et l’égalité de tous, tandis que Glenbrook fonctionne comme une monarchie classique, équilibrée entre ses deux voisins. Pourtant, les trois pays jouissent d’une période de paix inespérée et travaillent ensemble à l’exploitation d’une mine de fer se trouvant sur le territoire de Glenbrook. Cette paix est de courte durée et des conflits subviennent bien vite à la suite d’ un incident à la mine. Triangle Strategy est donc caractérisé, comme son nom l’indique, par les conflits, conspirations, machinations, guerres et drames qui s’articulent entre ces trois contrées.

Le joueur suit de près et incarne au combat les membres et amis de la maison Wollfort, un domaine situé sur le territoire de Glenbrook, faisant allégeance à la couronne du royaume. Les Wollfort sont stratégiquement et historiquement importants dans l’histoire de Norzélia, et leurs choix et actions seront décisifs dans l’histoire. Triangle Strategy contient un très grand nombre de personnages à intégrer dans les unités armées, mais certains ont une importance narrative plus marquée que d’autres. Les personnages principaux sont Serenor, l’héritier de la maison Wollfort qui vient de prendre les rênes et doit gagner le respect de ses amis et vassaux, Frederica, issue de l’aristocratie d’Aesfrost et dont le mariage avec Serenor aurait du renforcer l’amitié entre les deux nations, Benedict, le stratège militaire des Wollfort, et Roland, enfant rebelle de la famille royale de Glenbrook.

L’histoire et le lore de Triangle Strategy sont extrêmement développés et riches, avec de très nombreuses occasions pour en apprendre plus sur l’intrigue. En dehors des évènements principaux obligatoires, il est possible d’assister à des scènes d’histoire secondaires, à des péripéties de personnages au campement ou de lire des éléments utiles dans des ouvrages trouvés un peu partout. La dimension narrative du jeu est importante, et les combats paraissent parfois presque minoritaires en comparaison avec la dimension « visual novel ».

Un monde pas si plat

Les choix esthétiques faits dans Triangle Strategy sont très intéressants. Bien entendu, le pixel art est roi pour donner aux visuels une dimension rétro volontaire. Le continent de Norzélia est en permanence présenté sous forme de carte militaire stratégique (similaire à ce qu’on pourrait voir dans un jeu de plateau), où des pions représentant les différentes factions sont présents et se déplacent selon l’avancée de l’histoire. Les lieux principaux où se déroulent les intrigues (mine de Norzélia, bastion d’Aesfrost, citadelle d’Hyzante, etc.) se présentent comme des ilots en trois dimensions sur cette carte. On a donc un jeu en HD-2D avec de la 3D pour les environnements d’exploration et de combat. Il est également possible de consulter les illustrations officielles de tous les personnages lorsqu’ils s’expriment.

Musicalement, Triangle Strategy est fantastique, la bande originale composée par Akira Senju s’adapte parfaitement à toute circonstance de l’histoire, et chaque lieu a son identité musicale propre. Les mélodies orientales de Hyzante, les envolées épiques lors des combat, tout est parfaitement cohérent et très plaisant à l’oreille.

Enquêter pour mieux lutter

D’un point de vue gameplay, Triangle Strategy se compose de trois dimensions principales : les phase d’exploration/enquête, de vote/choix, et de combat. Les phases d’enquête sont certainement les plus minoritaires dans l’aventure. Au cours de certains chapitres, Serenor et son équipe ont la possibilité d’explorer de façon poussée des zones du jeu, et d’interagir avec les PNJ qui s’y trouvent. Dans l’ensemble, l’exploration est très basique, il suffit de parler à tout le monde, de ramasser tous les objets repérables par une étincelle et de faire le tour des lieux, souvent très petits.

Certains PNJ poseront des questions avec plusieurs options de réponses et le choix que l’on fait renforcera les convictions de Serenor, ce qui a son importance au cours des phases de vote. Certaines phases d’enquête sont plutôt anecdotiques, tandis que d’autres sont essentielles au bon déroulement de l’histoire, et le fait d’échouer à trouver un élément important peut fermer des voies narratives intéressantes.

La balance des convictions

Les phases de vote où l’on utilise la balance des convictions sont quant à elles très excitantes et importantes. Au cours de certains chapitres, il est demandé au joueur de choisir entre plusieurs chemins narratifs, les choix étant conçus pour être particulièrement difficiles et reposant sur des dilemmes. Pour ce faire, les compagnons de Serenor doivent voter en posant un jeton sur la balance des convictions, et le choix majoritaire est considéré comme la voie à suivre, un processus démocratique donc.

Serenor a la possibilité de discuter avec ses compagnons et d’essayer de les convaincre. En fonction de ses convictions personnelles et des choix de dialogue qu’il aura débloqué au cours des phases d’enquête, il sera plus ou moins simple (parfois impossible) de convaincre certains des compagnons. On précise que les embranchements d’histoire sont extrêmement différents en fonction des choix effectués et qu’on n’a jamais deux fois la même aventure si on refait une partie.

Il existe trois convictions principales dans Triangle Strategy : le pragmatisme, la liberté, et l’éthique. Les points relatifs à ces convictions évoluent en fonction d’un très grand nombre d’actions qu’il est possible d’entreprendre dans le jeu : acheter ou vendre des objets, parler à certains PNJ, améliorer l’arsenal d’un personnage, utiliser un héros spécifique au combat, etc. Les points que possède Serenor dans chacune des convictions ont une incidence sur les phases de votes, mais aussi sur les personnages qu’il pourra recruter dans son équipe.

Un des gros défauts du jeu, c’est qu’au cours de la première partie, il est strictement impossible de savoir quelles actions font augmenter quelles convictions, quel est le niveau de conviction de Serenor dans tel ou tel paramètre et surtout si ces niveaux ont eu des incidences au cours des phases de vote et de recrutement. En New Game +, tous ces éléments sont disponibles, mais cela implique bien entendu de recommencer la partie une nouvelle fois. La première fois, on joue donc complètement à l’aveugle.

Préparations au combat

Triangle Strategy est avant tout un RPG stratégique. La dimension combat est donc complexe avec un bon nombre de paramètres à prendre en compte (ce qui ne déstabilisera cependant pas les fans du genre, l’ensemble étant relativement classique). La préparation au combat constitue une belle tranche du gameplay. Il existe un campement où il est possible de se rendre à tout moment entre les batailles. Au campement, il est possible d’acheter des objets utiles au combat (soin, offensive, buff, debuff), de faire monter ses compagnons en grade, d’améliorer leurs armes avec des matériaux trouvés au cours de l’aventure, ou effectuer des simulations de combat pour s’entraîner.

Le combat en lui même fonctionne de façon standard pour un RPG stratégique. Chaque affrontement possède des conditions de victoire (très souvent, vaincre tous les ennemis) et des conditions de défaites (la plupart du temps, voir tous ses alliés mourir). Il est possible de sélectionner en amont les personnages que l’on souhaite utiliser, sachant qu’ils sont très nombreux et possèdent des habilités et caractéristiques extrêmement différentes. Certains sont bons au corps à corps, d’autres sont des archers ou mages qui attaquent à distance, certains sont des pros en termes d’optimisation des objets de combat, d’autres sont des soigneurs, etc. En début de combat, le jeu recommande certains personnages spécifiques en fonction du terrain et des objectifs. Ces recommandations ne sont absolument pas contraignantes ni pénalisantes, en revanche, on peut remporter des points de conviction en les respectant.

Les personnages peuvent se déplacer sur certaines cases spécifiques en fonction de leurs statistiques de déplacement et leurs caractéristiques propres. La couleur des cases indique leur exposition ou non aux attaques ennemies. Les héros peuvent choisir d’utiliser leurs compétences (en l’échange de points de PT qui se renouvellent automatiquement), d’utiliser des objets ou de s’abstenir, puis peuvent décider de leur orientation par rapport aux ennemis.

Les terrains sur lesquels on évolue sont très variés, certains possédant des caractéristiques contraignantes de relief, d’autre des éléments particuliers (comme la présence de poulies ou de chariots mobiles) qu’il faut prendre en considération. Dans l’ensemble, il y’en a pour tous les goûts, car le jeu possède plusieurs modes de difficulté. Le mode facile présente notamment un package accessible aux débutants tout en n’étant pas trop enfantin. Le combat est en général très bien pensé et agréable, avec beaucoup de stratégies et d’options disponibles pour atteindre la victoire.

LES COMMENTAIRES
Les prochaines sorties

1

JUIN.

Silt

Nintendo Switch - Aventure - Fireshine Games - Spiral Circus

2

JUIN.

Card Shark

Nintendo Switch - Aventure Action - Devolver Digital - Nerial, Nicolai Trochinsky

2

JUIN.

LOOPERS

Nintendo Switch - Aventure - Prototype - Key

2

JUIN.

Souldiers

Nintendo Switch - Action Plate-formes - Dear Villagers - Retro Forge Games

3

JUIN.

Wonder Boy Collection

Nintendo Switch - Compilation Plate-formes A-RPG - ININ Games - BlissBrain