Dragon Quest Monsters : Le Prince des ombres – Une démo disponible sur Nintendo Switch, vidéo de gameplay en français, nouvelles infos, images et récit animé

Alors que le jeu annoncé en 2018 était finalement devenu Dragon Quest Treasures, nous aurons enfin droit à un nouveau Dragon Quest Monsters le 1er décembre 2023, en exclusivité sur Nintendo Switch. Intitulé Dragon Quest Monsters : Le Prince des ombres en France (Dragon Quest Monsters : The Dark Prince en anglais) et simplement Dragon Quest Monsters 3 au Japon, il s’agira donc du troisième épisode principal de la saga commencée en 1998. En effet, les Dragon Quest Monsters sortis après Dragon Quest Monsters 2 en 2001 sur Game Boy Color (qui a ensuite eu droit à un remake sur 3DS, Android et iOS), comme les Joker, étaient des jeux dérivés. Le Prince des ombres sera d’autant plus important, puisqu’il est lié à Dragon Quest IV. Après avoir été annoncé le 27 mai dernier à l’occasion du 37e anniversaire de Dragon Quest, le jeu avait été présenté dans le Direct du 21 juin, puis Square Enix a communiqué des informations et des images que nous avons pris soin de regrouper dans la suite de l’article. La semaine dernière, juste après le Direct japonais du 14 septembre, une démo gratuite est arrivée sur l’eShop, incluant les textes en français, anglais, espagnol, italien, allemand et japonais (ainsi que les voix en anglais et en japonais), que nous présentons aussi ci-dessous.

 

 

La démo

 

À l’occasion de la sortie de la démo, nous avons décidé de vous offrir une vidéo de gameplay avec la traduction française. Cette démo de Dragon Quest Monsters : Le Prince des ombres permet de jouer à une partie de l’intrigue principale et de profiter des combats et du recrutement de monstres. On peut aussi en synthétiser des nouveaux. Cependant, certaines fonctions du jeu complet ne sont pas disponibles dans la démo. Une fois celle-ci terminée, on pourra toujours charger les données de sauvegarde et continuer à explorer le monde, mais seulement dans les limites du contenu de la démo. De plus, il faut savoir que lorsque l’on commencera à jouer à la version complète avec les données de sauvegarde de la démo, on pourra continuer à utiliser les monstres de l’équipe principale et de l’équipe réserve. Ces monstres conserveront leur surnom et leur taille, mais leurs niveaux, compétences caractéristiques, etc. ne pourront pas être transférés.

 

 

Présentation du jeu, nouvelles informations et images

 

Ce nouveau Dragon Quest Monsters est développé par Tose, qui avait déjà travaillé sur Dragon Quest Treasures. Il s’agit d’un studio travaillant « dans l’ombre » pour de nombreuses entreprises telles que Square Enix, Nintendo, Bandai Namco et plus encore depuis une quarantaine d’années. Pour Square Enix, Tose a travaillé sur le développement des Dragon Quest Monsters sur Game Boy Color, Game Boy AdvanceDS et 3DS (uniquement le remake de Terry’s Wonderland sur 3DS), de Lightning Returns : Final Fantasy XIII, de World of Final Fantasy et des Final Fantasy Pixel Remasters. Dernièrement, Tose a aidé pour le développement de Scarlet Nexus, Paper Mario : The Origami King et WarioWare : Get It Together !. Du côté de Nintendo, en plus du dernier Paper Mario et du dernier WarioWare, Tose a travaillé sur les Game & Watch Gallery, The Legendary Starfy, Fire Emblem Fates, Famicom Detective Club : The Missing Heir, Super Princess Peach et aux débuts des consoles Nintendo sur le premier Famicom Detective Club, Short Order, NES Play Action Football, Kid Icarus : Of Myths and Monsters, Tetris 2 et Kirby’s Block Ball. Au total, ce sont plus de 1 000 jeux qui ont été développés ou co-développés par Tose. Mais généralement, Tose n’est pas crédité dans les œuvres sur lesquelles ils ont l’occasion de travailler, par la propre volonté du studio qui travaille toujours « dans les coulisses » en suivant uniquement les directives de leurs clients. Toutefois, depuis la refonte de son site officiel, Tose communique régulièrement sur ses jeux développés en collaboration avec différentes sociétés, bien qu’ils ne soient pas tous connus. Par exemple, il n’y a pas de détails sur la collaboration pour le dernier WarioWare.

L’histoire de Dragon Quest Monsters : Le Prince des ombres a été écrite par storynote, une société de production de scénarios qui a été créée par Jin Fujisawa. Il a commencé sa carrière en 1997 en étant impliqué dans la production des jeux de la série Dragon Quest. À cette époque, il était assistant de Yuji Horii, le créateur de Dragon Quest. Il a donc travaillé sur le scénario de Dragon Quest IV, V, VII et VIII ainsi que Dragon Quest Monsters 1-2 sur PlayStation, jusqu’à être directeur des combats pour Dragon Quest Monsters : Joker et réalisateur pour Dragon Quest IX. Il était également en charge du scénario principal de Dragon Quest X. Square Enix avait déjà fait appel à sa société afin de modifier l’intrigue de Dragon Quest X pour la version Offline. En ce moment, Jin Fujisawa travaille aussi sur le scénario de Touhou Danmaku Kagura Phantasia Lost aux côtés de Wakano Takeda.

 

 

Récapitulatif des premières informations

 

Comme dans les autres épisodes, ce nouveau jeu permettra de commander et de recruter différents types de monstres de la série qui nous accompagneront tout au long de l’aventure. Cette fois-ci, on incarnera Psaro (voix japonaise : Daisuke Ono, voix anglaise : Gwilym Lee), un prince démon maudit qui ne peut faire de mal aux monstres. Il est apparu pour la première fois dans Dragon Quest IV, qui est sorti en Europe dans sa version DS sous le nom de Dragon Quest : L’épopée des Élus, et avait un rôle important dans l’histoire puisqu’il en était l’antagoniste principal. Dans Dragon Quest Monsters : Le Prince des ombres, il semblerait qu’on l’incarnera au cours de son enfance. Il est frappé par une malédiction à cause de son propre père, le souverain du royaume des monstres de Nadiria, et est rendu incapable de verser le sang des monstres. En quête de vengeance, il doit devenir meneur de monstres pour créer une armée et se battre. Son but ultime est de devenir le Maître des monstres. La première bande-annonce et les images montraient déjà que le héros de Dragon Quest IV sera lui aussi présent dans ce nouveau jeu. Square Enix tient tout de même à préciser qu’il ne sera pas nécessaire d’avoir joué à Dragon Quest IV pour comprendre et apprécier l’histoire de Dragon Quest Monsters : Le Prince des ombres, étant donné qu’il est aussi pensé comme un jeu à part.

 

 

Un petit compagnon du nom d’Andréya (voix japonaise : Hina Suguta, voix anglaise : Harriet Carmichael) apprendra toutes les bases de meneur de monstres à Psaro. Cette créature au caractère bien trempé s’est donné pour mission de rechercher les meilleurs et les plus brillants chasseurs de monstres du monde. Andréya devient en quelque sorte le mentor de Psaro.

 

 

Cette chasse aux monstres puissants fera voyager Psaro à travers le cycle des saisons de Nadiria, le monde des ombres que l’on retrouvait déjà dans Dragon Quest IV et V. On y trouve des environnements uniques, comme des rivières de lave en fusion, des ruines mystérieuses, des tours de génoises impénétrables… Au cours de son périple, Psaro viendra au secours de Rose (voix japonaise : Reina Ueda, voix anglaise : Emma Ballantine), une elfe au grand cœur qui le rejoindra dans sa quête de monstres et qui était elle aussi apparue dans Dragon Quest IV. Elle deviendra rapidement une alliée inestimable pour Psaro, en l’accompagnant dans ses incursions en Nadiria et en utilisant ses pouvoirs mystiques d’elfe pour lui révéler le chemin à suivre dans cette contrée dangereuse. Rose est décrite comme une personne à l’âme douce et généreuse, mais qui n’a pas peur de défendre ses convictions.

 

 

Tout au long du jeu, les saisons changeront au fil du temps et passeront du printemps à l’été, l’hiver, puis à l’automne. Chaque saison offre des paysages différents et rend de nouvelles zones disponibles. Bien sûr, il y a aussi des monstres saisonniers spécifiques.

 

 

Au cours de son aventure, Psaro rencontre aussi un homme mystérieux du nom de Toilen Trubble (voix japonaise : Yoshitsugu Matsuoka, voix anglaise : Hyoie O’Grady). Il s’agit d’un jeune chercheur en magie qui aime bien les bonnes affaires. Toilen rejoint Psaro pour parcourir Nadiria à la recherche d’ingrédients magiques introuvables dans le monde des humains. Il est connu pour être plus qu’excité à l’idée de trouver des objets rares.

 

 

Psaro dispose d’un système de synthèse évolué qui lui permet de créer de nouveaux monstres en combinant ceux déjà présents dans son équipe. On pourra faire des essais tout au long du jeu et débloquer ainsi plus de 500 monstres, déjà apparus dans d’autres épisodes de la série mais aussi des seigneurs des ténèbres et des créatures encore jamais vues auparavant.

 

 

Les combats se dérouleront en quatre contre quatre et au tour par tour, comme dans Joker 3, et reprendront les bases des épisodes parus sur 3DS exclusivement au Japon. Square Enix confirme qu’il sera possible d’affronter d’autres personnes dans des combats en ligne.

 

 

La majeure partie de l’histoire de Dragon Quest Monsters : Le Prince des ombres se déroule à Nadiria. Le domaine est divisé en plusieurs royaumes, que l’on appelle « cercles ». Chacun d’entre eux est composé de trois zones distinctes : un échelon inférieur, un échelon moyen et un échelon supérieur. Par exemple, voici le cercle de la Tempérance :

 

 

Le cercle de l’Indulgence :

 

 

Parmi les nouveaux monstres qui seront présents dans le jeu, Square Enix a présenté :

 

  • Goomulonimbus (nom anglais) : des gluants qui invoquent des orages et des coups de vent depuis le confort de leur nuage.

 

 

  • Vegandragora (nom anglais) : ce dragon entretient une relation symbiotique avec la fleur qui pousse sur sa tête.

 

 

  • Ronin Raccoon (nom anglais) : ce monstre scrute le psyché de ses ennemis pour déterminer la meilleure façon de les éliminer.

 

 

Nouvelles informations

 

Les informations suivantes ont été entièrement communiquées en français.

 

Recrutez des monstres et envoyez-les se battre !

DRAGON QUEST MONSTERS : Le Prince des ombres est le dernier titre de la série DRAGON QUEST MONSTERS. Dans ce RPG, vous incarnez Psaro, un meneur de monstres, et vous devez mettre sur pied une équipe de monstres pour affronter vos ennemis à mesure que vous progressez.Votre équipe active peut compter jusqu’à 8 membres, 4 dans l’équipe principale et 4 dans l’équipe réserve. Lors du combat, vous pouvez donner des ordres précis à chaque monstre ou définir des tactiques générales telles que “”Sans pitié”” ou “”Soins avant tout”” et laisser ensuite vos monstres décider de la marche à suivre.

 

 

Pris de frénésie !

Si l’ennemi a le dessus et que vous voyez la victoire s’éloigner, vos monstres désespérés peuvent être pris de frénésie. Dans ce cas, ils infligeront plus de dégâts et auront plus de possibilités d’agir, transformant cet échec annoncé en triomphe.

 

 

Comment obtenir plus de monstres ?

Il y a plusieurs façons de recruter des monstres. Vous pouvez bien entendu laisser faire la chance et attendre qu’un monstre ennemi vous rejoigne après un combat, mais il y a des méthodes plus efficaces. Ainsi, si vous croisez le chemin d’un puissant ennemi que vous aimeriez recruter, vous pouvez lui faire une Démonstration de force et le convaincre de s’allier à vous. Vous pouvez aussi rencontrer d’autres meneurs qui souhaiteraient combiner leurs monstres avec les vôtres pour créer une nouvelle créature qu’ils vous permettront de garder !En utilisant à bon escient vos objets, des friandises à base de viande par exemple, vous augmentez la probabilité qu’un monstre veuille vous suivre et rendez également votre Démonstration de force plus persuasive. Servez-vous de vos objets pour recruter les monstres que vous voulez.

 

 

Tout cela est bien beau, mais un meneur de monstres préfère le plus souvent renforcer son équipe en utilisant la synthèse, une méthode consistant à combiner deux monstres géniteurs pour obtenir une nouvelle créature. Ce système a été revu pour DRAGON QUEST MONSTERS : Le Prince des ombres et offre un processus de combinaison plus intuitif qui parlera même aux nouveaux venus.

 

 

Synthèse intuitive

Le smilodon est un spécimen à dents de sabre qui peut être combiné avec le faucondor, un monstre ailé, pour synthétiser un ailéopard !

Géniteur 1 : smilodon

Géniteur 2 : faucondor

Enfant : ailéopard

 

Acquisition de talents

Chaque monstre dispose d’au moins un talent, une palette de sorts ou de capacités que vous déverrouillez peu à peu en affectant les points de talent qu’un monstre gagne, entre autres, en passant aux niveaux supérieurs. Il y a trois grandes catégories de talent et chacune d’elles offre un mélange de compétences, de sorts, de bonus d’aptitudes… Lorsqu’un monstre enfant est obtenu par synthèse, il dispose de son propre talent inné, mais il peut aussi hériter de talents légués par ses parents. Si vous comprenez cela, vous saurez créer des monstres puissants. Il existe bien des talents à obtenir. Certains offrent des sorts de soin pouvant vous sauver la vie, d’autres peuvent transformer un monstre en véritable furie ou l’obliger à encaisser les dégâts à votre place. Une brochette de talents est même baptisée d’après des monstres très connus…

 

 

Le point sur un talent : « Guérisseur »

Avec des sorts de guérison puissants tels que Multisoin ou Omnisoin, ou encore Rappel pour ressusciter vos alliés et Mégaprotection pour renforcer leur défense, le talent «Guérisseur » est indispensable pour le monstre préposé aux soins.

 

 

Le point sur un talent : « Lordragon »

Des attaques de souffle enflammées et dévastatrices telles qu’Inferno ou Soupir pyrique, mais aussi Souffle brûlant et Vague de panique, se combinent aux sorts Soins avancés et Gigacrame pour faire de «Lordragon » un talent à la hauteur de son nom.

 

 

Attributs de famille

Chaque type de monstre dispose d’une palette unique d’attributs, des aptitudes latentes qui peuvent améliorer vos caractéristiques ou perturber les plans de l’ennemi, et des attributs nouveaux sont déverrouillés automatiquement quand vos monstres atteignent un certain niveau. La taille d’un monstre affecte le nombre d’attributs à sa disposition. Plus une créature est grosse, plus elle peut en obtenir.

 

 

Tailles et niveaux

Dans DRAGON QUEST MONSTERS : Le Prince des ombres, les monstres peuvent être petits ou gros. Les petits occupent un emplacement dans votre équipe contre deux pour les gros. Cela signifie que vous pouvez constituer une équipe de quatre petits monstres, de deux gros monstres ou de deux petits monstres et d’un gros. Les gros monstres ne disposent pas seulement de meilleurs attributs que les petits, mais ils peuvent aussi réaliser plusieurs actions lors d’un même tour.

 

 

Les monstres ne se différencient pas seulement par leur taille, mais aussi par leur rang. Il en existe 9 en tout : G, F, E, D, C, B, A, S et X (du plus bas au plus élevé). Ce rang dépend du type de monstre et ne peut pas être modifié. Parmi les créatures de rang S, vous trouverez de nombreux adversaires bien connus, mais les monstres les plus puissants et retors sont tous de rang X.

 

 

Échelle des niveaux

 

Rang G : gluant

Rang C : soucoupes volantes

Rang X : Zoma

 

Montrez ce que vous valez dans les arènes de combat de deux mondes !

Au fil de l’aventure de Psaro, vous pourrez accéder à 2 lieux où tester la valeur de vos monstres : le Colisée de Chandor dans le monde humain de Terrestria et l’Extrêmarène dans le royaume des monstres de Nadiria. Les adversaires de chaque arène sont des meneurs de monstres reconnus. Parviendrez-vous à tous les battre afin de lever une armée capable de renverser le Maître des monstres en personne ?

 

 

Des monstres familiers issus de DQXI et de nouveaux amis à trouver

Dans DRAGON QUEST MONSTERS : Le Prince des ombres, vous pourrez devenir ami avec plus de 500 monstres dont Jasper déchaîné et Krystalinda de DRAGON QUEST XI : Les Combattants de la destinée. Bien entendu, vous rencontrerez aussi une série de monstres que vous n’avez encore jamais croisés.

 

  • Jasper déchaîné : ancien général d’un grand royaume qui n’a pas su résister à ses ambitions dévorantes et qui s’est transformé en monstre.

 

  • Krystalinda : sorcière maîtresse de la glace qui s’est retrouvée enfermée dans un grimoire interdit il y a fort longtemps.

 

  • Grornithox : monstre duveteux de la famille des Bêtes dont les ornithox ont fait leur roi.

 

  • Vudœil : monstre de la famille des Démons qui se matérialise devant les créatures agonisantes pour assister à leurs derniers instants.

 

Les éditions et bonus de précommande

 

Dragon Quest Monsters : Le Prince des ombres sera disponible en physique et en téléchargement en Occident. En physique, il y a uniquement une version standard à 59,99 €, qui peut être précommandée dès maintenant sur différentes boutiques en ligne listées sur le site officiel. En précommandant le jeu (que ce soit en physique ou en téléchargement), le « lot de bienvenue » sera offert. Il comprendra les objets suivants pour le jeu : des boucles d’oreille nébuleuses, des lunettes d’érudit et 5 balles bonus. Une édition numérique deluxe est également disponible en précommande pour 85,99 €. Elle contiendra le jeu complet, le DLC Le Tauppidum (inclut la tenue gothique), le DLC Fort retors de Gambert (inclus la tenue de pâtissier), le DLC Mailles à malice (inclut la tenue « Armure monstrueuse »), le Paletot gothique grenat, un Anneau de guerrier et 10 Accroquettes. Exclusivement pour la version dématérialisée, les personnes qui précommandent le jeu avant le 30 novembre à 23h59 recevront 5 filets fumés et 5 gigots pour le jeu.

 

 

Au Japon, le jeu sera disponible sous la forme de plusieurs éditions. Il y aura une version standard à 7 678 yens (en physique et en téléchargement), une édition Masters à 11 198 yens (en physique et en téléchargement) comprenant une tenue gothique pour Psaro, un accessoire qui permet de récupérer automatiquement les points de vie et un objet qui permettra aux monstres de rejoindre plus facilement nos rangs, ainsi qu’une édition Super Masters à 14 003 yens (en physique uniquement) qui comprendra tout le contenu de l’édition Masters ainsi qu’un plaid coussin et un livre qui permettra de répertorier les combinaisons de monstres. Nous avons désormais la confirmation grâce au site officiel de Nintendo que la version japonaise comprendra toutes les langues. Ainsi, vous pouvez vous procurer les éditions spéciales japonaises et posséder en même temps le jeu avec la traduction française. L’édition Masters peut être achetée sur plusieurs boutiques comme la version japonaise d’Amazon. Concernant l’édition Super Masters, étant donné qu’elle est exclusive à la boutique officielle japonaise de Square Enix, il faut passer par des sites comme From Japan.

 

 

Les DLC

 

Trois contenus téléchargeables payants seront disponibles au lancement le 1er décembre. Comme indiqué plus haut, ils seront aussi inclus dans l’édition numérique deluxe. Voici les détails :

 

Le Tauppidum : 10 €

Le Tauppidum est un donjon spécial où vous pouvez recruter des monstres avec lesquels vous êtes déjà ami. Le donjon est divisé de telle sorte que seuls des monstres d’un rang précis apparaissent. Ainsi le niveau de rang F ne renferme que des monstres de rang F tandis que le niveau de rang B ne renferme que des monstres de rang B. De même les niveaux Petit et Gros ne contiennent que des petits ou des gros monstres.

Le Tauppidum vous offre l’occasion de retrouver aisément des monstres qui n’apparaissent que durant certaines saisons ou sous certains climats et même les monstres qu’on ne peut obtenir que par la synthèse. Ne lésinez pas sur les Démonstrations de force ou tablez sur le fait que les monstres vous rejoindront de leur plein gré après un combat et renforcez votre équipe.

(Inclut la tenue de pâtissier.)

 

Le fort retors de Gambert : 10 €

Le fort retors de Gambert offre des cartes générées aléatoirement qui changent à chaque fois que vous y mettez les pieds Dans ces donjons magiques, des restrictions vous sont imposées sur les monstres à inclure dans votre équipe et vous ne pouvez enrôler que des représentants des familles Gluants ou Matières, par exemple. Vous êtes également obligé de vous défaire de tous vos objets. Vous devrez ainsi récupérer les objets dont vous aurez besoin dans les donjons.

Ces donjons sont conçus pour pimenter davantage le jeu. Ils sont donc plus difficiles que ceux proposés dans le jeu principal. En toute logique, un boss vous attendra à la fin de chaque donjon. Ceux qui le vaincront recevront un objet de valeur.

(Inclut la tenue gothique.)

 

 

Malles à malice : 10 €

Une malle à malice est un coffre magique contenant une sélection d’objets. Il n’est toutefois possible de l’ouvrir qu’une fois par heure.

Ce coffre renferme 10 objets en tout qu’on obtient un par un dans un ordre précis. Une fois tous les objets récupérés, il se remplit à nouveau de la même sélection que l’on peut obtenir dans le même ordre. Ces objets peuvent servir à renforcer votre équipe de bien des façons.

Les objets disponibles sont :

Gigot x5

Super graine de Vie x3

Élixir du sage x5

Balle bonus x3

Super graine de Compétence x3

Gludex de métal x1

Poudre passe-saison x5

Accroquettes x3

Super graine de Magie x1

Balle super bonus x1

(Inclut la tenue « Armure monstrueuse ».)

 

 

Bonus

 

Square Enix a récemment diffusé une vidéo spéciale avec une histoire sur Psaro et Rose écrite par Yuji Horii (et sous-titrée en anglais), avec des illustrations de l’artiste Hyogonosuke. Cet artiste travaille notamment sur le Jeu de Cartes à Collectionner Pokémon. À ce jour, il a illustré environ 50 cartes différentes. Dernièrement, il a été character designer et illustrateur pour le jeu Natsu-Mon! 20th Century Summer Vacation. Il a aussi fait ses débuts en tant que mangaka dans le Weekly Shonen Jump dès l’âge de 16 ans. De plus, il a illustré les livres 3, 4 et 9 de la série Les Histoires de Kirby. Des récits animés ont d’ailleurs été diffusés pour les livres 3 et 4 : Courage / Le Petit Monde de Kirby. De plus, Hyogonosuke a travaillé sur des affiches et des planches pour le film Doraemon the Movie 2017 : Great Adventure in the Antarctic Kachi Kochi.

 

 

Pour rappel, avant Dragon Quest Monsters : Le Prince des ombres, le dernier nouveau Dragon Quest Monsters en date était Dragon Quest Monsters Joker 3 sur 3DS, qui n’est malheureusement jamais sorti en dehors du Japon, de même pour la version Professional. Il y a ensuite eu Dragon Quest Monsters : Terry’s Wonderland SP sur Android et iOS (version améliorée du jeu sorti à l’origine sur 3DS, qui était lui-même un remake du premier Dragon Quest Monsters), puis Terry’s Wonderland Retro sur Switch, portage du tout premier Dragon Quest Monsters sur Switch. De même, ces jeux sont sortis uniquement au Japon.

 

 

Note : dans la galerie ci-dessous, certaines captures d’écran du jeu (celles qui se trouvent avant les visuels des bonus de précommande et des DLC) proviennent d’une version testée il y a quelques jours par 4Gamer. Les dernières images viennent de la démo et ont été prises par nos soins.

  • Nintendo-Difference

    par Klaus

    le 20 septembre 2023 à 12:00

Partager sur

  • Sorties :
  • 1 Decembre 2023
  • 1 Decembre 2023
  • 1 Decembre 2023
  • Sorties :
  • 1 Decembre 2023
  • 1 Decembre 2023
  • 1 Decembre 2023
LES COMMENTAIRES
Les prochaines sorties

14

MAR.

Dungeon Drafters

Nintendo Switch - RPG - DANGEN Entertainment - Manalith Studios