La bande originale complète de Sea of Stars, composée par Eric W. Brown, Yasunori Mitsuda, Vincent Jake Jones et Reece Miller, est disponible en streaming et en téléchargement

Jusque-là proposée uniquement sur Steam par Sabotage Studio, la bande originale complète du RPG Sea of Stars, qui est aussi la préquelle de The Messenger, est désormais disponible depuis ce 1er décembre 2023 en streaming et en téléchargement sur Bandcamp, Apple Music (disque 1 / disque 2 / disque 3), YouTube (disque 1 / disque 2 / disque 3) et Spotify via le label Magic Hammer Music. Pour rappel, quatre musiciens ont travaillé sur les musiques : Eric W. Brown, Yasunori Mitsuda, Vincent Jake Jones et Reece Miller (Celtic Metal Dude). Le premier disque correspond aux pistes du Solstice, le deuxième à l’Éclipse et le troisième aux musiques jouées par les pirates du Bardcore Band. Au total, il y a 206 pistes. À noter que sur Bandcamp, les morceaux de Yasunori Mitsuda ne sont pas inclus pour le moment, mais Magic Hammer Music prévoit de les ajouter dès que possible. Pour en savoir plus sur les musiques, en complément du documentaire très riche en informations diffusé par The Escapist, Sabotage Studio a créé un site spécial entièrement dédié à l’audio du jeu. Nous revenons sur le travail de chaque musicien ainsi que sur l’audio du jeu globalement dans la suite de l’article. À noter que les deux premiers disques seront également inclus au sein d’un album au format CD dans l’édition physique japonaise sur Nintendo Switch disponible ce 7 décembre 2023. Vous retrouverez les informations à ce sujet dans la suite de notre article ou directement à cette adresse.

 

Lien de la playlist

 

Lien de la playlist

 

Lien de la playlist

 

 

Les musiques de Sea of Stars

 

Avant l’arrivée de Sea of Stars, Sabotage Studio avait communiqué plusieurs informations sur les musiques. Il y a plus de trois ans, en plus du retour d’Eric W. Brown, Sabotage Studio annonçait l’implication de Yasunori Mitsuda. Une collaboration qui fait sens, puisque Sea of Stars s’inspire des plus grands classiques rétro, dont bien évidemment Chrono Trigger, le premier jeu sur lequel Yasunori Mitsuda avait pu œuvrer avec Nobuo Uematsu et Noriko Matsueda. Par la suite, les développeurs ont continué à distiller des détails sur les musiques et même à partager des extraits musicaux du travail d’Eric W. Brown. En juillet 2022, Yasunori Mitsuda révélait qu’il avait composé un total de 12 musiques pour Sea of Stars, puis début 2023, Sabotage Studio a diffusé un petit extrait de l’une des musiques du compositeur.

 

 

Sabotage Studio explique que son approche en termes de game design est de moderniser les esthétiques rétro tout en conservant ce qui est important de l’époque révolue. Cette même idée est explorée avec la musique et le son. Cela signifie qu’il faut utiliser des sons provenant de la console Super Nintendo Entertainment System très identifiables afin de dominer le premier plan de chaque morceau de musique, tout en ne s’arrêtant pas aux limites des pistes, en ajoutant plus de couches et en utilisant des techniques de production modernes. Un autre domaine où l’approche de l’audio de Sabotage Studio est très liée au game design est la création de deux bandes-son parallèles pour les cycles de jour et nuit dans les zones du monde de Sea of Stars qui se situent à l’extérieur. Les développeurs ont travaillé avec l’outil et logiciel Wwise dans le moteur Unity, ce qui leur a permis d’avoir une musique et des sons ambiants qui s’adaptent parfaitement à l’expérience de jeu lorsque l’on navigue dans les nombreuses zones et que l’on passe du jour à la nuit. Sabotage Studio a voulu mettre en avant l’audio de Sea of Stars, car il s’agit avant tout d’un processus collaboratif. Sur le site spécial dédié à l’audio, il est possible d’écouter les musiques Jungle Path (composée par Eric. W Brown), Coral Cascades (composée par Yasunori Mitsuda), Moorlands (composée par Eric W. Brown et Vincent Jake Jones), Mountain Trail (composée par Eric W. Brown) et Brisk (composée par Eric W. Brown et Vincent Jake Jones) dans leurs versions de jour et de nuit.

 

 

Eric W. Brown

 

Eric W. Brown est le compositeur principal et sound designer principal de Sea of Stars. Il est présenté comme un musicien qui fait partie de Sabotage Studio avant même la création de la société. En plus de ses nombreux projets dans le domaine du métal (Rainbowdragoneyes, Nekrogoblikon), il avait été entièrement responsable de la bande-son du premier jeu – très apprécié – du studio, The Messenger. En tant que l’un des membres principaux de la « SaboTeam » depuis ses premiers jours, il travaille à un rythme régulier dans le cadre du son autant personnellement que professionnellement, à la fois au niveau de la musique et des effets sonores. Cette fois-ci, il a dû jouer avec un ensemble d’instruments plus complet, mais Sabotage Studio promet que son accroche habituelle plus que jamais.

 

 

 

Yasunori Mitsuda

 

Si vous nous lisez plus ou moins régulièrement depuis plusieurs années, vous n’êtes pas sans savoir que nous avons énormément parlé du travail de Yasunori Mitsuda sur Nintendo-Difference. Sabotage Studio le présente comme un « compositeur invité » pour Sea of Stars, que les fans de JRPG reconnaîtront facilement en tant que compositeur pour des titres classiques comme Chrono Trigger, Chrono Cross et la série des Xeno. Il a composé et arrangé 12 pistes pour Sea of Stars et a contribué à transmettre la profondeur du monde créé par Sabotage Studio, tout en veillant à ce que ses racines nostalgiques reçoivent l’hommage qu’elles méritent. Yasunori Mitsuda est une grande source d’inspiration pour les membres de la SaboTeam et représente exactement ce dont Sea of Stars avait besoin pour qu’il soit vraiment complet.

 

 

 

Yasunori Mitsuda avait rejoint la société Square en 1992, et a d’abord travaillé sur les effets sonores et la programmation de plusieurs jeux : Hanjuku Hero : Aa, Sekaiyo Hanjukunare…!, Final Fantasy V, The 7th Saga, Secret of Mana et Romancing SaGa 2. Ce n’est qu’à partir de 1995 qu’on le retrouve en tant que compositeur et arrangeur sur un titre : le fameux RPG Chrono Trigger, aux côtés de Noriko Matsueda et Nobuo Uematsu. Il compose ensuite seul la bande-son de Radical Dreamers, avant de travailler à nouveau aux côtés d’autres compositeurs – Nobuo Uematsu, Junya Nakano et Masashi Hamauzu – sur l’OST de Front Mission : Gun Hazard. Avec Masashi Hamauzu, Junya Nakano, Yasuhiro Kawakami, Kenji Ito, Noriko Matsueda, Ryuji Sasaki et Yoko Shimomura, il avait également composé la bande-son de Tobal No. 1. C’est aussi sur ce jeu que l’on voit que ses talents commençaient à se développer de plus en plus. En effet, il était l’unique producteur sonore du projet, et a utilisé plusieurs instruments pour les enregistrements des musiques. Encore aujourd’hui, il travaille sur de nombreux domaines liés à l’audio, mais il est beaucoup accompagné par les membres de sa société.

 

 

Vient ensuite Xenogears en 1998, dont il a composé entièrement la bande originale. Ce jeu fait partie des projets les plus importants sur lesquels Yasunori Mitsuda a pu travailler, qui a conduit à la création de plusieurs albums et même d’un grand concert pour le 20e anniversaire. La même année, il a aussi composé la bande-son du tout premier Mario Party, développé par Hudson Soft, pour lequel il avait réalisé près de 200 musiques qui ont été rejetées, un record qu’il n’a pas encore battu. Les projets majeurs de Yasunori Mitsuda s’enchaînent, avec l’incontournable Chrono Cross, qui est devenu également l’un des plus grands projets importants de Yasunori Mitsuda avec également la création d’un grand concert pour son 20e anniversaire. Cependant, contrairement à Xenogears, Chrono Cross a eu la chance de bénéficier d’un remaster incluant même Radical Dreamers. Nous avions largement parlé du travail de Yasunori Mitsuda sur Chrono Cross à l’occasion de son retour. Pour mieux s’y retrouver, nous avions publié un article regroupant toutes les informations à savoir que vous retrouverez à cette adresse.

 

Illustration du character designer Nobuteru Yuuki, partagée par Square Enix à l'occasion de la sortie de Chrono Cross : The Radical Dreamers Edition
Illustration du character designer Nobuteru Yuuki, partagée par Square Enix à l’occasion de la sortie de Chrono Cross : The Radical Dreamers Edition

 

Fait intéressant à noter, Yasunori Mitsuda avait aussi composé l’OST d’un autre jeu d’Hudson Soft en 1999, Bomberman 64 : The Second Attack, aux côtés de plusieurs compositeurs dont trois qu’il avait pu retrouver plus de dix ans plus tard sur la série Xenoblade Chronicles : CHiCO (Hiroyo Yamanaka) et TOMOri Kudo (Tomokazu Kudo), qui ont ensuite formé le duo ACE, et Kenji Hiramatsu.

 

 

Yasunori Mitsuda est devenu indépendant en 1998 après son implication sur Xenogears et a créé la société de production musicale PROCYON STUDIO, dont il est également le président. Devenir indépendant lui a permis d’étendre ses implications, non seulement dans le domaine des jeux vidéo, mais aussi des anime et d’autres projets. Yasunori Mitsuda écrit également beaucoup, notamment sur son propre blog et sur les réseaux sociaux. Production, orchestration, mixage, programmation… Yasunori Mitsuda a désormais une maîtrise dans de nombreux domaines, en plus d’être toujours actif en tant que compositeur, arrangeur et multi instrumentiste. Il participe aussi beaucoup à des sessions d’enregistrement, pour ses propres musiques ou celle d’autres musiciens de PROCYON STUDIO et supervise également leur travail de façon générale, et ce même s’il n’est pas impliqué dans la composition ou l’arrangement de musiques des projets en question. Par exemple, récemment, il avait ingénieur de mastering sur l’OST d’even if TEMPEST.

C’est maintenant beaucoup plus rare, mais à ses débuts, Yasunori Mitsuda a aussi été arrangeur et compositeur sur plusieurs albums d’arrangements liés à des séries de jeux vidéo, comme Street Fighter, Resident Evil, Dariusburst et Mobile Suit Gundam 00, et a également travaillé avec différents artistes sans que cela soit directement lié à des jeux vidéo. Au début des années 2000, Yasunori Mitsuda a été arrangeur sur Mega Man Legends 2, puis a composé les musiques de Tsugunai : Atonement, Shadow Hearts (avec Yoshitaka Hirota, Masaharu Iwata et Ryo Fukuda) et Legaia 2 : Duel Saga (avec Hitoshi Sakimoto et Michiru Oshima). Sa carrière est également marquée en 2002 par la bande-son de Xenosaga Episode I : Der Wille zur Macht, dont il a là aussi composé entièrement seul la bande-son. Cependant, il ne revient pas pour les musiques des autres épisodes et de leurs dérivés. Il faudra attendre les années 2010 pour qu’il fasse son retour dans la série des Xeno.

Toujours en 2002, on retrouve Yasunori Mitsuda dans The Seventh Seal : The Resurrection of the Dark Lord (avec Chia Ai Kuo et Tsai Chih-Chan) et Breath of Fire : Dragon Quarter (uniquement en tant que directeur sonore). Les années suivantes, le musicien a travaillé sur Shadow Hearts : Covenant (avec Yoshitaka Hirota, Kenji Ito et Tomoko Kobayashi), Graffiti Kingdom, 10 000 Bullets (avec Miki Higashino), Pugyuru, Tantei Kibukawa Ryousuke Jikentan : The Masquerade Lullaby (avec Kazumi Mitome et Takanari Ishiyama), Monster Kingdom : Jewel Summoner (avec Shinji Hosoe, Hitoshi Sakimoto, Kenji Ito, Yoko Shimomura, Ayako Saso, Yasuyuki Suzuki, Masaharu Iwata, Tsukasa Masuko et Takahiro Ogata), Deep Labyrinth, Luminous Arc (avec Kazumi Mitome, Akari Kaida et Shota Kageyama) et Kikou Souhei Armodyne. En 2005, on note aussi la sortie d’une histoire musicale appelée Five Seasons of kiЯitɘ, écrite par Masato Kato.

En 2008, Yasunori Mitsuda se retrouve impliqué dans des arrangements pour Super Smash Bros. Brawl puis signe une nouvelle fois la bande-son d’un jeu vidéo de Monolith Soft, plusieurs années après Xenosaga Episode I : Soma Bringer. Il est ensuite directeur sonore de Magnetica Twist et producteur sonore de Luminous Arc 2, avant de composer les musiques de Sands of Destruction (avec Kazumi Mitome et Shunsuke Tsuchiya, en plus d’avoir été producteur sonore du jeu) et du premier épisode de l’une des séries pour lesquelles il est aussi encore très connu aujourd’hui : Inazuma Eleven. C’est à partir de cette période qu’on le retrouve souvent, au fil des projets, aux postes de directeur ou producteur sonore. C’est le cas par exemple pour Arc Rise Fantasia (dont les musiques avaient été également composées par Shunsuke Tsuchiya et Yuki Harada), Lime Odyssey (dont les musiques avaient aussi été composées par Dong-Hyuc Shin, Jun-Su Park et Sa-Yin Jeong), BQLSI STAR LASER, Thexder Neo et Luminous Arc 3 (ici coordinateur et producteur). À cette époque, il a aussi composé l’OST d’Inazuma Eleven 2 et la chanson Beyond the Sky pour Xenoblade Chronicles, interprétée par Sarah Àlainn, marquant ainsi son retour dans la série des Xeno.

 

 

Au début des années 2010, en plus de ses contributions à Arc Rise Fantasia et Xenoblade Chronicles, Yasunori Mitsuda continue son implication dans la série Inazuma Eleven en composant à la fois pour l’anime et le jeu Inazuma Eleven Strikers ainsi que le premier film de la franchise (avec Natsumi Kameoka pour Strikers et le film) en plus du deuxième puis du troisième épisode (avec Natsumi Kameoka pour ce dernier) de la série principale, mais aussi pour Kid Icarus : Uprising (avec Motoi Sakuraba, Yuzo Koshiro, Masafumi Takada, Noriyuki Iwadare et Takahiro Nishi). Toujours au cours de cette période, il a été producteur sonore pour la saga Tokyo Yamanote Boys ainsi que Wizardry Online, compositeur et arrangeur pour Chouyaku Hyakuninshisshu : Uta Koi. (avec Maki Kirioka) et a composé les musiques Dear Despair pour Black Wolves Saga : Bloody Nightmare, Battle of the 4 Deadly Sins pour Half-Minute Hero : The Second Coming ainsi que Tradria pour pop’n music 20 fantasia. Il enchaîne toujours ses implications dans la série Inazuma Eleven, avec la saga des GO aux côtés d’autres compositeurs (Shiho Terada, Kazumi Mitome, Natsumi Kameoka et Rei Kondoh). Yasunori Mitsuda revient pour les musiques des anime Inazuma Eleven Arès et Orion, ce qui constitue son implication finale dans la série, puisqu’il n’est pas de retour pour Victory Road. Avant cela, il a aussi signé la bande originale de Soul Sacrifice puis de Soul Sacrifice Delta (avec Wataru Hokoyama). Entre temps, il a également composé le thème principal de Soukyuu no Sky Galleon et des musiques pour DoDoDo! Dragon (avec Shunsuke Tsuchiya et Maki Kirioka). Par la suite, il a composé le morceau Beyond the Light pour Terra Battle et le thème principal de Ten to Daichi to Megami no Mahou.

Il a également composé la chanson de fin Forever, and One pour Ken ga Kimi et les musiques de NHK Special Uchu Namachukei Suisei Bakuhatsu Taiyoukei no Nazo et Black Butler : Book of Circus. À cette période, il a aussi été arrangeur pour Hyakunen Senki : Euro Historia et Super Smash Bros. for Nintendo 3DS & Wii U. C’est à cette époque que ses contributions se font plus rares. En 2015, on le retrouve dans Chunithm : Seelisch Tact avec le morceau Alma et sur Stella Glow (avec Shunsuke Tsuchiya). Cependant, la même année, il sort le To Far Away Times : Chrono Trigger & Chrono Cross Arrangement Album, puis signe la bande originale de Seventh Rebirth en 2016 et de Valkyria Revolution début 2017, ainsi que le thème principal d’Another Eden. C’est également durant cette année qu’il se retrouve impliqué dans ce qu’il considère comme le projet le plus important de sa carrière : la bande originale de Xenoblade Chronicles 2.

Alors qu’il avait seulement composé la chanson de fin pour le premier Xenoblade Chronicles, ses contributions sont beaucoup plus fortes pour Xenoblade Chronicles 2. Aux côtés de Manami Kiyota, ACE (TOMOri Kudo, CHiCO) et Kenji Hiramatsu à la composition et à l’arrangement, on retrouve aussi Mariam Abounnasr, dont l’implication au sein de PROCYON STUDIO prenait de l’ampleur, à la fois à l’arrangement des musiques et à leur orchestration. Plus tard, Yasunori Mitsuda revient avec la même équipe sur Xenoblade Chronicles 2 : Torna – The Golden Country puis sur Xenoblade Chronicles 3 (cette fois-ci, Mariam Abounnasr est aussi compositrice et cet épisode marque l’entrée de Yutaka Kunigo dans la série). Là aussi, son implication était très importante. Ce projet tenait tellement à cœur à PROCYON STUDIO qu’un grand coffret renfermant les bandes originales de la trilogie Xenoblade Chronicles et des albums pour Xenoblade Chronicles 3 et Xenoblade Chronicles : Definitive Edition sont récemment sortis. Nous avons même dédié un énorme dossier aux musiques de Xenoblade Chronicles 3 et aux racines musicales de la série que vous retrouverez à cette adresse.

 

 

Entre Xenoblade Chronicles 2 et Xenoblade Chronicles 3, Yasunori Mitsuda a aussi signé les musiques de Final Fantasy XV : Episode Ignis (avec Tadayoshi Makino et Yoko Shimomura), Winning Hand (avec Shunsuke Tsuchiya et Mariam Abounnasr), Revolve8 (avec Shunsuke Tsuchiya et Mariam Abounnasr) et Edge of Eternity (avec Cédric Menendez). Il a également composé deux pistes pour Renshin Astral et le morceau HI・KA・RI pour Sin Chronicle, et a été orchestrateur sur le film Yo-kai Watch : Forever Friends avec Mariam Abounnasr. Il a également composé seul la bande originale de l’anime Irina : The Vampire Cosomonaut, marquant le retour de Sarah Àlainn (en écartant ses implications dans des albums et le concert des 20 ans de Chrono Cross). Par ailleurs, il a été impliqué dans Chrono Cross : The Radical Dreamers Edition, comme nous en parlions dans nos articles consacrés au jeu. En ce moment, Yasunori Mitsuda travaille sur les bandes originales du jeu Soul Covenant et de l’anime Delicious in Dungeon / Gloutons & Dragons (aux côtés de Shunsuke Tsuchiya pour la composition et de l’arrangement et de Mariam Abounnasr pour l’arrangement uniquement).

 

 

 

Vincent Jake Jones

 

Vincent Jake Jones est présenté en tant que compositeur et sound designer invité pour Sea of Stars. Lui et Eric W. Brown sont liés par leurs carrières respectives dans le milieu du metal et sont également des amis proches depuis des années. Compte tenu de l’énorme quantité d’éléments audio à gérer, Eric W. Brown avait besoin de quelqu’un en qui il pouvait avoir confiance pour comprendre et réaliser vision. Vincent Jake Jones n’avait jamais fait de l’audio pour des jeux vidéo auparavant, mais l’amour de Jake pour Eric, l’aventure et les nouveaux ont fait qu’il avait une totale confiance en lui. Leurs styles d’écriture s’accordant naturellement, Vincent Jake Jones a rapidement pris en charge une partie des effets sonores, et a composé ses propres pistes pour le jeu, en plus d’en avoir coécrit d’autres avec Eric W. Brown. Vincent Jake Jones travaille au sein du groupe Aether Realm et est aussi connu pour Starfaux. Il œuvre également seul de son côté, son site officiel se trouvant à cette adresse.

 

 

Reece Miller

 

Reece Miller est présenté en tant que musicien invité pour Sea of Stars. C’est un autre bon ami d’Eric W. Brown et un « ancien membre d’un groupe de pirates ». Il possède une impressionnante collection d’instruments flokloriques, dont il a passé d’innombrables heures à apprendre à jouer. Sabotage Studio pensait donc qu’il serait amusant de lui demander d’enregistrer des versions acoustiques de certaines musiques du jeu et de transformer le groupe de pirates de Sea of Stars en un véritable juke-box. Reece Miller est décrit comme l’une des personnes les plus sympathiques qui soient par la SaboTeam. Il possède une vaste expérience professionnelle dans le domaine de l’audio cinématographique et des connaissances en matière d’enregistrement et de mixage, ce qui fait donc de lui un excellent ajout à l’équipe derrière Sea of Stars. Reece Miller est connu pour son travail sur sa chaîne YouTube Celtic Metal Dude (également disponible sur Bandcamp) On le retrouve également sur The Dread Crew of Oddwood.

 

 

Les effets sonores

 

En dehors de la musique, Eric W. Brown et Vincent Jake Jones ont travaillé dur pour enregistrer les milliers d’effets sonores qui étaient nécessaires pour donner vie au monde de Sea of Stars. Ils ont utilisé le logiciel et outil Wwise pour intégrer ces sons au sein du jeu via le moteur Unity et ont travaillé en étroite collaboration avec les programmeurs de Sabotage Studio, afin de s’assurer que la musique et les sons soutiennent le voyage des personnages à tout moment.

 

Pas

 

  • Herbe

 

 

  • Bois

 

 

  • Sable

 

 

  • Eau peu profonde

 

 

  • Eau profonde

 

 

  • Sentier

 

 

  • Corde

 

 

  • Caverne

 

 

Ambiance

 

  • Carte du monde – Jour

 

 

  • Carte du monde – Nuit

 

 

  • Brisk – Jour

 

 

  • Brisk – Nuit

 

 

  • Landes – Jour

 

 

  • Landes – Nuit

 

 

  • Bois maudits

 

 

  • Camp

 

 

  • Cascades

 

 

Combat

 

  • Coup

 

 

  • Moonrang

 

 

  • Sunball

 

 

  • Soin

 

 

  • Renforcement

 

 

  • Blocage

 

 

  • Solar Rain

 

 

Ennemis

 

  • Drillbat

 

 

  • Srower

 

 

  • Rochèvre

 

 

  • Arcane Sentry

 

 

  • Gulgul

 

 

  • Woodland Spirit

 

 

Cuisine

 

  • Cueillette des baies

 

 

  • Cueillette des champignons

 

 

  • Pêche

 

 

  • Cuisine

 

 

Autres

 

  • Point de sauvegarde

 

 

  • Butin

 

 

  • Coffre

 

 

  • Sol cassable

 

 

  • Changement de moment de la journée

 

 

  • Gain de niveau

 

 

  • Éclaboussure d’eau

 

 

  • Cristaux

 

 

Le Bardcore Band

 

Au début de leur aventure, Valere, Zale et Garl rencontrent un groupe de gentils pirates, qui ont aussi formé un excellent groupe de bardcore. Que ce soit sur le bateau ou dans les tavernes du monde de Sea of Stars que l’on pourra visiter, ils seront toujours là pour détendre l’atmosphère avec leurs morceaux. Reece Miller a interprété les versions « Pirate » (acoustiques) des musiques du groupe en utilisant les instruments suivants : concertina, bohdran, contrebasse, mandoline octave, tin whistle et tambourin, qui sont tous présentés sur le site spécial dédié à l’audio de Sea of Stars. Voici également une vidéo où l’on voit Reece Miller en train de jouer Mountain Trail en version Pirate :

 

 

Liste des musiques (attention aux spoilers !)

 

Le premier disque correspond aux pistes du Solstice, le deuxième à l’Éclipse et le troisième aux musiques jouées par les pirates du Bardcore Band. Voici les attributions en fonction des compositeurs :

 

Eric W. Brown

 

  • Disque 1 : pistes 1, 3 à 6, 8 à 15, 17, 18, 20 à 25, 28 à 30, 32 à 36, 38, 40 à 43, 47 à 53, 56, 58 à 76, 78 à 81, 84 à 101, 103 à 126, 128 à 132
  • Disque 2 : pistes 1, 2, 7, 9 à 24, 26, 27, 30, 32 à 37
  • Disque 3 : pistes 1 à 5, 7, 9, 11 à 37

 

Eric W. Brown & Vincent Jake Jones

 

  • Disque 1 : pistes 2, 7, 16, 19, 27, 31, 39, 82, 127
  • Disque 2 : pistes 3, 4, 6, 25, 28, 29
  • Disque 3 : pistes 6, 8, 10

 

Yasunori Mitsuda

 

  • Disque 1 : pistes 27, 37, 44 à 46, 55, 57, 83, 102
  • Disque 2 : pistes 5, 8, 31

 

Reece Miller

 

  • Disque 1 : pistes 54 et 77
  • Disque 3 : performance sur toutes les pistes avec les instruments suivants : concertina, bohdran, contrebasse, mandoline octave, tin whistle et tambourin

 

 

Rappel sur Sea of Stars

 

Sea of Stars est maintenant disponible en téléchargement depuis le 29 août 2023 au prix de 33,99 € sur Nintendo Switch, PlayStation 4, PS5, Xbox One, Xbox Series et PC via Steam (il est également proposé via PlayStation Plus pour les membres de PlayStation Extra et Premium et via Xbox Game Pass). Les langues incluses sont les suivantes : Français, Anglais, Allemand, Espagnol, Russe, Japonais, Chinois et Coréen. Sabotage Studio a annoncé un jour après la sortie du jeu qu’il avait déjà été vendu à 100 000 exemplaires. Le 5 septembre, le studio annonçait que plus de 250 000 exemplaires ont été vendus.

 

 

Une édition physique est prévue en Occident pour les versions Switch, PS5 et Xbox One / Series X. Elle devrait sortir début 2024 et est issue d’un partenariat avec iam8bit. Elle est bien prévue pour l’Europe, mais nous ne savons pas pour le moment qui la distribuera en France. iam8bit et Sabotage Studio annonçaient que plus d’informations seront dévoilées cet automne. Sabotage Studio et iam8bit proposent de s’inscrire à une newsletter pour se tenir au courant. Nous partagerons aussi les informations à savoir sur cette édition physique.

 

 

Kakehashi Games, qui édite Sea of Stars au Japon, proposera ce 7 décembre 2023 une édition physique japonaise sur Switch. Cette édition physique coûte 5 980 yens et comprendra, en plus du jeu, la bande originale sur deux disques (le troisième disque proposé en streaming et en téléchargement ne sera pas inclus). L’édition physique japonaise sera accompagnée de deux feuilles d’autocollants et de trois cartes illustrées en guise de bonus de précommande. D’autres bonus exclusifs seront offerts chez ebten et différentes boutiques qui sont listées sur le site de Kakehashi Games. Il est encore possible de précommander l’édition physique sur la version japonaise d’Amazon. Si nous en parlons, c’est aussi parce que la version japonaise de Sea of Stars comprend bien toutes les langues (français, anglais, espagnol, allemand, portugais, coréen, russe et chinois (traditionnel et simplifié) en plus du japonais), ce qui sera donc aussi le cas de l’édition physique.

 

 

Un documentaire des coulisses du développement de Sea of Stars a été diffusé par The Escapist. Il est long de plus de 30 minutes et regorge d’informations sur la création du jeu, les inspirations des développeurs et plus encore. De plus, à l’occasion de la sortie de la démo sur PS4 et PS5, Philippe Dionne, concepteur de niveaux chez Sabotage Studio, avait écrit un article pour revenir sur le développement et notamment la création des déplacements qu’il est possible de retrouver entièrement en français sur le blog officiel de PlayStation. Thierry Boulanger, directeur créatif de Sea of Stars chez Sabotage Studio, avait aussi écrit un article l’année dernière.

 

 

Il est possible de jouer à une démo gratuite qui est disponible sur tous les supports mentionnés précédemment. Une fois la démo lancée, Sabotage Studio précise bien que les audios, images, niveaux de difficulté et mécaniques de jeu présentés ici sont en cours de développement. Par ailleurs, il faut savoir que cette démo est bien différente de celle qui avait été proposée aux personnes qui avaient contribué à la campagne Kickstarter. Elle permet de profiter d’une partie de l’histoire avec les personnages principaux (en choisissant Zale ou Valere au début), d’essayer le système de combat, d’explorer quelques zones et de profiter des musiques composées par Eric W. Brown. Nous avions montré l’intégralité de la démo en français dans une vidéo de gameplay que vous retrouverez ici.

 

 

Le développement de Sea of Stars a été financé via la campagne Kickstarter mentionnée plus haut, qui a pris fin le 18 avril 2020. Elle a réuni plus de 1 600 000 dollars canadiens et tous les objectifs principaux ont été financés, à savoir l’ajout d’un mode Single Player+ et d’un donjon bonus, des cinématiques animées, un documentaire des coulisses, un mode New Game+ et une fin alternative ainsi que le DLC Throes of the Watchmaker, qui sera d’ailleurs gratuit pour les contributeurs. Il y a bien sûr d’autres bonus pour les contributeurs, dont une première démo (voir l’article en question pour plus de détails). Sabotage Studio avait ensuite publié le prologue de l’histoire, en sachant que l’histoire de Sea of Stars en elle-même est une préquelle de The Messenger. D’ailleurs, les développeurs n’écartent pas la possibilité d’étoffer directement l’univers de The Messenger par la suite, en proposant par exemple une suite. Bien que la campagne Kickstarter est terminée et que le jeu est sorti, les développeurs continuent à communiquer régulièrement sur le jeu via la page officielle, un serveur Discord dédié, un compte Twitter, des vidéos sur YouTube et un site officiel avec un compendium très détaillé qui permet d’en apprendre plus sur les personnages et les ennemis.

 

Playlist des teasers

 

Playlist des vidéos sur les coulisses du jeu

 

 

Nous avions publié précédemment plusieurs articles sur Sea of Stars, revenant sur le développement, le gameplay, l’histoire et les personnages. Vous les retrouverez à cette adresse. Nous avons aussi rassemblé dans la galerie ci-dessous de nombreuses nouvelles images révélées par Sabotage Studio au cours de ces derniers jours.

 

 

Description officielle

 

Sea of Stars raconte l’histoire de deux Enfants du Solstice qui combinent les pouvoirs du soleil et de la lune pour effectuer la Magie d’Éclipse, la seule force capable de combattre les créations monstrueuses d’un alchimiste maléfique connu sous le nom du Fleshmancer.

• Système de combat tour par tour dynamique. Appuyer sur le bouton d’action en synchronisme avec les animations augmente les dommages infligés et diminue les dommages reçus. De plus, le système de combat inclut des attaques combinées à plusieurs personnages, du “boosting” et un système stratégique de “locks” permettant de jouer avec différents types de dommage afin d’incapaciter les ennemis pendant la préparation de puissants sorts et attaques, tout cela dans une proposition immersive du genre ; aucun combat aléatoire, aucune transition vers les moments de combat et aucun “grinding”.

• Navigation sans entrave. Nagez, grimpez, sautez ou longez des corniches alors que vous traversez avec fluidité le monde de Sea of Stars grâce à un système de navigation basé sur l’expertise des jeux de plateforme, qui se démarque des mouvements classiques et restrictifs du genre.

• Une aventure avec une histoire riche. Des dizaines de personnages originaux et arcs narratifs vous transporteront sur une aventure captivante. Parfois épique, parfois humoristique, et même sentimentale à l’occasion, Sea of Stars répond à son devoir de RPG en explorant les thèmes classiques d’aventure et d’amitié, tout en fournissant une tonne de revirements inattendus et de moments dignes d’une production Sabotage.

• Un monde tangible. Il y a plusieurs manières d’apprécier l’univers de Sea of Stars si vous ressentez le besoin de ralentir le rythme durant votre aventure. Que ce soit naviguer en bateau, cuisiner, pêcher ou s’arrêter dans une taverne pour écouter une chanson ou jouer au fameux jeu de table connu sous le nom de “Wheels”… tous les systèmes ont été conçus afin de livrer une expérience rendant hommage aux classiques rétros, tout en repensant certains volets afin d’offrir une expérience harmonieuse et modernisée.

 

 

Dans le numéro 354 de son magazine, Game Informer a publié ses impressions sur Sea of Stars après avoir joué pendant les huit premières heures de jeu aux côtés de l’équipe principale derrière le jeu et Yasunori Mitsuda. Il y a même deux couvertures dont les illustrations ont été réalisées par le Senior Concept Artist Bryce Kho. Sabotage Studio a rapidement partagé les versions complètes des illustrations (une servant pour la version standard du magazine et une autre pour l’édition « Gold »), qui peuvent servir de fonds d’écran.

 

 

En parlant de Bryce Kho, deux autres illustrations de cet artiste ont été publiées par Sabotage Studio. Celle que vous pouvez visionner ci-dessous figure également sur la couverture du numéro 1826 du magazine Famitsu.

 

  • Nintendo-Difference

    par Klaus

    le 5 décembre 2023 à 2:04

Partager sur

  • Sorties :
  • 29 Aout 2023
  • 29 Aout 2023
  • 30 Aout 2023
  • Sorties :
  • 29 Aout 2023
  • 29 Aout 2023
  • 30 Aout 2023
LES COMMENTAIRES
Les prochaines sorties

14

MAR.

Dungeon Drafters

Nintendo Switch - RPG - DANGEN Entertainment - Manalith Studios