Xenoblade Chronicles 3 : un nouveau message de Tetsuya Takahashi évoquant le futur de la série et de nouvelles informations sur les musiques

Avant la sortie de Xenoblade Chronicles 3, le directeur exécutif et scénariste Tetsuya Takahashi s’est exprimé à deux reprises. La première fois, c’était lors de l’annonce du jeu (vous retrouverez son message complet à cette adresse). Ensuite, pendant la semaine marquant la sortie du jeu, Nintendo a publié une longue entrevue, où il a fait de nombreuses révélations, non seulement sur Xenoblade Chronicles 3, mais aussi sur Monolith Soft et les Xenoblade en général. Nous avons traduit intégralement en français les informations de cette entrevue dans un article complet contenant aussi des détails supplémentaires à cette adresse. Récemment, Takahashi a encore pu s’exprimer sur Xenoblade Chronicles 3 et la série de manière générale, mais plus discrètement. En effet, un mail contenant un nouveau message de sa part a été envoyé par Nintendo exclusivement au Japon, où il aborde le lancement du jeu, mais aussi le futur de la saga. Vous trouverez une traduction des informations de ce message dans la suite de cet article, mais aussi les dernières informations révélées sur le jeu après sa sortie.

 

 

Le message de Tetsuya Takahashi

 

Ce message est paru uniquement en japonais et a été envoyé seulement aux personnes qui ont acheté Xenoblade Chronicles 3 au Japon (avec un compte Nintendo japonais, le tout en acceptant de recevoir des mails de la part de Nintendo). Cependant, par la suite, il a été partagé dans le monde entier. Takahashi dit que grâce à notre soutien, ils ont sorti le troisième Xenoblade Chronicles (en parlant de la trilogie liée scénaristiquement, qui écarte donc Xenoblade Chronicles X), douze ans après la sortie du tout premier Xenoblade Chronicles, paru sur Wii en 2010. Xenoblade Chronicles 3 a été qualifié comme le point culminant de toute la série jusqu’à présent, et Takahashi insiste sur le fait qu’il s’agit vraiment de l’aboutissement. Chez Monolith Soft, ils y ont mis tout ce qu’ils ont cultivé au cours des douze dernières années.

Takahashi considère aussi que c’est un point d’arrêt pour lui et que le jeu décrit la conclusion de l’histoire de Xenoblade Chronicles. Il cite un autre élément de la série, mais nous choisissons de ne pas l’aborder directement dans ce paragraphe, car il peut être considéré comme un spoiler pour l’ensemble de la série. Vous le retrouverez après l’avertissement à la fin des autres informations (faites donc attention en déroulant l’article). Takahashi continue en disant que même s’il s’agit d’une conclusion, cela ne signifie pas que c’est la fin de la série Xenoblade Chronicles, et que c’est juste un point d’arrêt dans son esprit. Il pense que toutes les personnes qui ont joué à Xenoblade Chronicles 3 et qui profiteront des histoires supplémentaires offertes par le pass d’extension (en plus du nouveau scénario prévu pour fin 2023, on imagine qu’il y aura aussi des histoires liées aux nouveaux héros) peuvent imaginer ce qui attend Xenoblade Chronicles dans le futur. Pour résumer, Xenoblade Chronicles 3 marque la fin d’une trilogie, et il pourra donc très bien y en avoir d’autres, avec la possibilité que les univers soient reliés d’une manière ou d’une autre.

Takahashi termine son message en donnant une recommandation sur la façon de jouer à Xenoblade Chronicles 3. Il explique que certains éléments sont marqués par un ? sur la carte du jeu. Même si l’on est en train de progresser dans l’histoire principale après avoir trouvé des marques ?, il conseille de faire des détours, car de nombreuses rencontres nous y attendent. Cela avait déjà été conseillé dans la longue entrevue sortie la semaine marquant la sortie du jeu.

 

Une illustration postée en 2021 sur le site officiel de Monolith Soft, représentant de gauche à droite : Rex (Xenoblade Chronicles 2), Elma (Xenoblade Chronicles X), Shulk (Xenoblade Chronicles, dans son apparence de Definitive Edition) et KOS-MOS (Xenosaga)

 

Les autres informations sur le jeu révélées dernièrement

 

Nous profitons également de cet article pour aborder les informations qui n’avaient pas été traitées jusque-là dans nos articles publiés après la sortie du jeu. Tout d’abord, nous allons commencer par la musique, puis nous terminerons avec les détails divulgués par le compte Twitter officiel.

 

Les musiques

 

En plus de ce que nous évoquions déjà dans cet article, plusieurs compositeurs et musiciens ont parlé de leur travail. C’est la compositrice CHiCO du duo ACE (avec TOMOri Kudo) qui a surtout partagé leurs messages étant donné qu’elle est très active sur Twitter, et elle a elle-même fait part de quelques informations. Parmi les nombreux musiciens qui ont pu s’exprimer sur les réseaux sociaux, il y a le compte des choristes Barzz ~Minstrels of a birds~, qui avaient déjà travaillé sur l’OST de Xenoblade Chronicles : Definitive Edition. Cette fois-ci, ils ont chanté pour plusieurs pistes de ACE et Kenji Hiramatsu. La personne qui a écrit le message explique qu’il y a des morceaux vraiment cool, apaisants et superbement réalisés. Petite anecdote, quand elle a vu la partition, cette personne se demandait honnêtement si elle pouvait vraiment chanter pour ce morceau. De plus, pendant l’enregistrement, elle était tellement enthousiaste qu’elle devait faire attention à son nez et à sa respiration. CHiCO est revenue justement sur le fait qu’il y a des musiques superbement élaborées, et que cela dépasse l’imagination. Pour elle, même lors de l’écriture de ce message, c’était un jour magique lors de l’enregistrement de ces musiques.

CHiCO dit aussi que cette fois, pour ce jeu en particulier, ils ont travaillé très dur pour que les musiques et les sons correspondent à 100 % au scénario imaginé par Takahashi. Ils l’ont fait avec passion et âme, en visant à innover dans certaines domaines qu’ils n’avaient jusque-là pas encore essayés. Autre exemple de musicien qui s’est exprimé : Daisuke Kaminaga, qui est devenu particulièrement célèbre pour son travail dans le groupe Wagakki Band. Comme pour ce dernier, mais aussi pour le concert des 20 ans de Chrono Cross, il a joué de la flûte japonaise shakuhachi pour Xenoblade Chronicles 3, plus précisément pour des musiques composées par ACE. Il y a également le célèbre bassiste IKUO qui a travaillé sur des musiques du jeu, toujours composées par ACE, dont Un ennemi redoutable / A Formidable Enemy.

Hiramatsu s’est aussi exprimé brièvement en précisant qu’il a eu l’aide de nombreux musiciens et du personnel lié au son. Il a composé beaucoup de musiques, principalement des thèmes de combat et d’environnement, en y apportant beaucoup de réflexion et de soin. Même s’il n’en a pas dit plus, on remarque qu’il a retweeté plusieurs extraits de l’OST, ce qui permet de savoir quelles musiques parmi les extraits ont été composées par lui. Il a donc composé Le poids de la vie, Bataille de Keves, You Will Know Our Names – Finale, Enchaînement et Prairie de Millick.

 

 

La compositrice Manami Kiyota n’a pas partagé de nouvelles informations (elle a cependant commencé le jeu en disant qu’elle avance lentement dans l’histoire vu qu’elle aime aussi faire des quêtes, ce qui est aussi le cas de bien d’autres personnes), contrairement à Procyon Studio et Yasunori Mitsuda. mau de Procyon Studio a précisé qu’une flûte différente de celles qui ont été créées pour la mélodie du thème joué par Noah et Mio a été utilisée pour les musiques (celles produites par Mitsuda, Kiyota, et certainement Mariam Abounnasr) de Xenoblade Chronicles 3. Il demande d’écouter attentivement pour bien entendre la différence au niveau du son de la flûte. Par exemple, les pistes composées par Mitsuda ont plusieurs mélodies thématiques qui s’entrecroisent les unes avec les autres. La signification de ces mélodies combinés reste un mystère, mais cela est très intéressant, car le jeu permet donc une immersion non seulement à travers les images et les dialogues, mais aussi à partir de la musique.

Quant à Mitsuda, il a déclaré que produire un album pour la bande originale prendra beaucoup de temps à cause du grand nombre de musiques, mais il espère tout de même qu’il réussiront à le sortir d’une manière ou d’une autre. Dans tous les cas, c’est bel et bien prévu, et l’annonce sera faite sur Twitter (que nous partagerons ensuite sur notre site pour que vous puissiez absolument tout savoir). Cela n’est pas surprenant quand on sait que ACE a voulu faire en sorte que les musiques correspondent à 100 % au scénario imaginé par Takahashi, mais Mitsuda révèle aussi qu’il a lu le scénario cinq ou six fois. Il a commencé à jouer à Xenoblade Chronicles 3, et sait donc ce qu’il va se passer, mais lorsque les images sont combinées avec la musique qu’il a composée, il peut tout regarder avec un sentiment nouveau. Certaines musiques sont parfaitement adaptées à l’image (étant donné qu’il a pu lui-même les voir auparavant), tandis que d’autres ont été composées sans qu’il puisse regarder ce qu’il se passait à l’écran, mais selon Mitsuda, elles s’intègrent parfaitement à chaque scène.

Mitsuda a également parlé de l’histoire, sans trop entrer dans les détails. Dans la scène d’ouverture, où se déroule la cérémonie du Grand Retour, il demande si l’on a remarqué que la flûte jouée par l’orchestre puis celle dans la scène qui se superpose avec Noah après la cérémonie ont un son légèrement différent. Il rappelle que la flûte de Noah, utilisée pour l’enregistrement de la musique, a été spécialement fabriquée pour ce projet et a un son complètement différent de celui joué par l’orchestre lors de la cérémonie. Mitsuda a d’ailleurs eu une grande discussion avec le musicien qui jouait le thème interprété par Noah et Mio, Akio Noguchi, en lui expliquant ce qu’il désirait vraiment faire. Mitsuda ne voulait pas que la mélodie soit dans un style japonais (plus précisément à un style correspondant au miyabi) et a donc demandé à Noguchi de faire en sorte de ne pas faire ressentir un esprit japonais dans les motifs musicaux utilisés. Pour lui, il l’a joué d’une façon fabuleuse.

 

 

Nous avons tout fait pour recueillir un maximum d’informations sur la musique, et pour en trouver encore plus, il faut forcément se tourner vers les crédits. Cela tombe très bien avec Xenoblade Chronicles 3, car même si l’on ne sait pas précisément qui a composé tel et tel morceau, qui sont exactement les arrangeurs, choristes et musiciens pour la plupart des pistes, les crédits sont très précis et il y a même des sections différentes au niveau des orchestres et musiciens en fonction des compositeurs. Vous les retrouverez dans leur intégralité sur VGMdb. Avec les crédits, on apprend beaucoup de choses, dont pour commencer qu’en plus de Mitsuda, ACE, Hiramatsu, Kiyota et Abounnasr, il y avait un autre compositeur : Yutaka Kunigo. Il fait partie de Monolith Soft et occupait également le poste de planificateur de son. C’est la première fois qu’il est crédité sur une œuvre de Monolith Soft. Étant donné qu’il y avait un poste entièrement dédié à cela, en ayant joué à Xenoblade Chronicles 3, on comprend mieux pourquoi il y a autant de travail qui a été effectué au niveau du son, avec des transitions fluides et des morceaux qui collent parfaitement aux atmosphères de chaque scène, lieu et combat.

 

 

Les autres détails

 

Nintendo a délivré 10 astuces sur son site officiel européen, mais il s’agit d’informations qui avaient déjà toutes été abordées précédemment dans nos anciens articles, nous n’allons donc pas les aborder à nouveau ici. Cependant, il y a eu après la sortie du jeu quelques détails supplémentaires divulgués par le compte Twitter officiel en japonais. Nous avons pris nos propres captures d’écran de la version française pour mieux illustrer ces informations.

Au niveau des toutes dernières informations, Nintendo et Monolith Soft ont abordé la possibilité de réessayer ou abandonner une bataille. Si l’on sent qu’on ne peut pas battre un ennemi, on peut appuyer et maintenir le bouton – et sélectionner l’option Abandonner. Après cela, le combat sera effectivement abandonné et on sera ramené au dernier point de repère visité.

 

 

On peut également appuyer sur le bouton + en plein combat pour afficher un guide complet des commandes, ce qui est très utile si l’on se sent perdu parmi toutes les fonctionnalités disponibles.

 

 

Autre option utile, la course automatique. En appuyant sur le stick L pendant que l’on se déplace, le personnage que l’on contrôle continuera de se déplacer tout seul sans que l’on touche à quoi que ce soit. C’est assez pratique pour se déplacer sur de longues distances, mais il faut tout de même choisir la direction. On peut facilement savoir si la course automatique est activée ou désactivée en vérifiant l’icône sur le coin inférieur droit de l’écran.

 

 

En progressant dans le jeu, on finira par débloquer la possibilité de configurer la façon dont les alliés utilisent l’Interlien. Vous avez peut-être raté cette option plutôt utile, car elle permet en plein combat de décider quand les personnes que l’on ne contrôle pas déclenchent l’Interlien. De base, le jeu permet de décider uniquement du moment où l’on déclenche l’Interlien pour le personnage que l’on contrôle, tandis que les alliés déclenchent l’Interlien automatiquement, quand ils le souhaitent. Pour que l’on choisisse manuellement l’Interlien pour tout le monde, il faut se rendre dans les options puis dans les paramètres du jeu (en pleine partie, pas à partir de l’écran-titre) et sélectionner « Commandes d’interlien » puis « Groupe » (permettant ainsi de contrôler l’Interlien pour l’ensemble des personnages du groupe).

 

 

Nintendo et Monolith Soft expliquent aussi qu’en appuyant sur le bouton ZL, l’icône des raccourcis s’affichera dans le coin inférieur droit de l’écran. On peut y enregistrer plusieurs éléments après avoir appuyé sur le bouton +, comme la carte de la zone, le trajet de la quête et plus encore, ce qui permet donc d’accéder rapidement à plein de choses sans avoir à ouvrir le menu principal. On nous recommande de créer des raccourcis pour les fonctions que l’on utilise le plus, afin de rendre l’exploration du monde d’Aionios la plus confortable possible.

 

 

Par ailleurs, il existe deux types de cartes que l’on peut également choisir comme raccourcis. Il y a la carte de la zone qui affiche donc une vue détaillée de la zone que l’on explore maintenant, tandis que la carte est celle du monde entier. En mettant les deux types de cartes en raccourcis, on peut voyager rapidement entre les différentes régions.

 

 

Il est également possible de placer des marqueurs sur la carte des zones déjà explorées, qui apparaîtront ensuite sur la mini-carte qui s’affiche sur le coin supérieur droit de l’écran.

 

 

 

 

Les figurines de Mio

 

Good Smile Company a organisé un nouvel événement, ou plutôt festival, nommé Smile Fest 2022 et dédié à ses prochaines figurines, qui a lieu le week-end dernier au Shinjuku Sumitomo Building de Sankaku Hiroba à Tokyo. Beaucoup viennent d’être annoncées, tandis que d’autres avaient déjà été révélées précédemment, mais ce n’est que lors de cet événement que Good Smile Company a montré les prototypes ou les versions en couleurs des figurines. Les gammes de figurines sont variées, entre celles à l’échelle 1/7, les figma, les Nendoroids et les POP UP PARADE. L’une des vedettes de l’événement était l’héroïne Mio de Xenoblade Chronicles 3, déjà très populaire dès l’annonce du jeu, qui aura droit à une figurine à l’échelle 1/7 et à une figma.

 

  • Figurine à l’échelle 1/7 de MioXenoblade Chronicles 3

 

 

  • figma MioXenoblade Chronicles 3

 

 

Attention : le paragraphe qui suit après le visuel ci-dessous contient des spoilers sur l’histoire de la série. Il n’y a pas d’avertissement dans le message d’origine, ni dans la traduction en anglais offerte par Nintendo Everything. Si vous avez déjà joué à Xenoblade Chronicles premier du nom et à Xenoblade Chronicles 2 en ayant fini l’histoire principale de chaque jeu, vous pouvez lire ce qui suit, mais si ce n’est pas le cas, il vaut mieux s’arrêter là ou se rendre dans la suite de l’article où vous ne trouverez pas de spoilers sur l’histoire de la saga. 

 

 

Dans une partie du message cité en début d’article, Takahashi déclare brièvement que le jeu décrit la conclusion de l’histoire de Xenoblade Chronicles qui a commencé avec l’expérience de Claus. Ce dernier est un point important, car il lie fortement les histoires du premier Xenoblade Chronicles et de Xenoblade Chronicles 2. Il apparaît peu de temps dans le tout premier jeu, mais dans Xenoblade Chronicles 2, le personnage a une plus forte présence. De plus, le jeu permet donc d’en savoir beaucoup plus sur son expérience, là où le premier épisode restait assez bref sur les intentions de Claus. Cela a aussi son importance pour Xenoblade Chronicles 3, puisqu’officiellement, en citant le premier message de Takahashi : « Xenoblade Chronicles 3 est une toute nouvelle aventure réunissant les mondes de Xenoblade Chronicles et Xenoblade Chronicles 2 et qui transportera les joueurs dans le futur. » Pour l’avenir de la série, on s’écartera donc de cette histoire, mais cela ne signifie pas non plus que les univers entre la première trilogie et peut-être la prochaine ne seront pas reliés.

 

 

Rappel sur la sortie du jeu

 

Xenoblade Chronicles 3 est désormais disponible sur Switch, en physique et en téléchargement. Par ailleurs, une Édition Collector limitée sera également proposée. Elle sera disponible exclusivement via la boutique My Nintendo Store. Il a déjà été possible de la commander avant la sortie aux États-Unis ainsi qu’au Japon et le prix de cette édition est donc de 12 078 yens (environ 87 €). En France, il est possible de s’inscrire ici avec une adresse e-mail afin de recevoir une notification lorsque les précommandes ouvriront. Cependant, en raison d’imprévus logistiques, il n’a pas été possible de précommander l’Édition Collector de Xenoblade Chronicles 3 avant la sortie du jeu. À la place, Nintendo of Europe proposera de précommander le contenu de l’Édition Collector de Xenoblade Chronicles 3 sans le jeu en septembre sur le My Nintendo Store européen. Une date précise n’a pas été donnée. Bien sûr, NoE précise que le prix sera soustrait à celui de Xenoblade Chronicles 3.

 

 

Le contenu de l’Édition Collector de Xenoblade Chronicles 3 sans le jeu est le suivant : une illustration de couverture réalisée par le character designer Masatsugu Saito, un livret d’illustration de 250 pages à couverture rigide et entièrement coloré ainsi qu’un boîtier en métal. NoE indique que l’emballage sera compris. Pour la France, il est toujours possible de s’inscrire ici ou ici avec une adresse e-mail afin de recevoir une notification lorsque les précommandes ouvriront. Pour la version physique en France, les boutiques Fnac et Micromania offrent en bonus respectivement un poster et un notebook.

Pour les personnes qui se posent des questions au sujet du doublage, Xenoblade Chronicles 3 permet de choisir entre les voix anglaises et japonaises. Comme dans le premier Xenoblade Chronicles sur Wii / Wii U et sa Definitive Edition sur Switch, elles sont directement implémentées dans le jeu. Contrairement à Xenoblade Chronicles 2, il n’est pas nécessaire de télécharger un DLC gratuit sur l’eShop.

 

Le pass d’extension peut être commandé au prix de 29,99 € sur l’eShop ou le site de Nintendo. Il existe aussi un pack comprenant le jeu de base + le pass d’extension au prix de 89,98 €. Ce pass d’extension offrira tout au long de l’année jusqu’à fin 2023 quatre vagues de contenu additionnel. Il ne sera pas possible de se les procurer séparément. Le premier volume, qui est donc sorti le 29 juillet, offre le pack de soutien pour l’aventure. Il comprend des objets consommables, à savoir 30 doublons nopons (argent) et 10 doublons nopons (or), et plusieurs accessoires, soit un temporal de fer, une couronne de la sagesse, une ceinture d’argent, un balancier automatique, un mémoire de verre et une sangle nopone. Bien sûr, tous ces objets et accessoires peuvent être obtenus simplement dans le jeu, mais le pass d’extension permet donc de les avoir à coup sûr et dès le début de l’aventure. Par contre, l’autre partie du contenu du premier volume du pass d’extension est exclusive. Il s’agit de couleurs inédites pour les tenues des protagonistes, les « Couleurs 2 ». Il y en a donc une pour chacun d’eux (Noah, Mio, Lanz, Sena, Eunie et Taion). Vous pouvez voir à quoi elles ressemblent ici.

 

 

Le deuxième volume du pass d’extension sera disponible avant le 31 décembre 2022. Nintendo a publié un premier visuel montrant le mode des Défis de l’arène (qui permettra d’affronter des ennemis puissants avec quelques restrictions ou des objectifs spéciaux à accomplir) et le nouveau héros qui rejoindra l’époque… ou bien l’héroïne ? Ce deuxième volume donnera également accès à de nouvelles quêtes et à des tenues inédites.

 

 

Pour rappel, avant le 30 avril 2023, on aura accès à de nouveaux Défis de l’arène, à un nouveau héros et de nouvelles quêtes, et encore à de nouvelles tenues. Enfin, avant le 31 décembre 2023, le pass d’extension accueillera un tout nouveau scénario. S’il est similaire à Torna – The Golden Country, on imagine qu’il sera aussi vendu séparément en boîte.

 

 

Nos articles sur le jeu comprenant les informations révélées précédemment

 

  • Nintendo-Difference

    par Klaus

    le 9 août 2022 à 23:30

Partager sur

  • Sorties :
  • 29 Juillet 2022
  • 29 Juillet 2022
  • 29 Juillet 2022
  • Sorties :
  • 29 Juillet 2022
  • 29 Juillet 2022
  • 29 Juillet 2022
LES COMMENTAIRES
Les prochaines sorties

23

JUIL.

The Star Named EOS

Nintendo Switch - Aventure Puzzle - PLAYISM - Silver Lining Studio

25

JUIL.

Tokyo Xanadu eX+

Nintendo Switch - A-RPG - Aksys Games Falcom - Falcom

25

JUIL.

UNDYING

Nintendo Switch - Aventure - Skystone Games Beep Japan - Vanimals

30

JUIL.

The Garden Path

Nintendo Switch - Simulation Simulateur de vie - Mooncat Games - carrotcake